Les intentions étaient claires pendant la campagne électorale et elles ont été confirmées dans le discours-programme à l’effet que le projet de métro léger sera gelé pour des raisons économiques. Il a été alors annoncé que, pour soulager le trafic routier, un nouveau Road Decongestion Programme sera instauré et de nouvelles routes et autoroutes, fly-overs et routes secondaires seront construites. Le 3 avril dernier, au Conseil des ministres, les diverses options proposées par le Transaction Adviser pour le nouveau programme de décongestion des routes ont été présentées par le ministre des Infrastructures publiques.
Le cabinet avait alors annoncé qu’une réunion spéciale du Conseil des ministres serait tenue avant fin avril pour évaluer la viabilité et des différentes options proposées : le projet MLRT (métro léger) ayant été abandonné, d’autres développements futurs, nommément l’élaboration d’une ville administrative à Highlands et la mise en oeuvre des “techno pôles”, de même que l’augmentation du flux de voitures sur l’autoroute M1 du fait de sa connexion avec la A1 à la hauteur de Sorèze et de Coromandel respectivement.
Pour l’heure, le Conseil des ministres ne s’est pas encore prononcé sur la question compte tenu des événements multiples auxquels le gouvernement doit faire face. Mais sa priorité concernant nos routes sera, sans aucun doute, la solution la plus appropriée pour la congestion au niveau de Phoenix.
Les coûts des projets envisagés, qui sont dans la lignée de ce qu’avait prévu l’ancien gouvernement avec des variantes notables, sont estimés à plus de Rs 20 milliards et aucun budget n’en a fait provision pour l’heure. L’une des propositions pour le financement de ces ouvrages massifs est la formule PPP (Private-Public Partnership) mais rien n’a encore été décidé. A noter que par rapport au Decongestion Programme du précédent gouvernement, il n’est, cette fois, pas fait mention du fameux Dream Bridge sur le port, projet gigantesque qui avait déjà fait l’acquisition obligatoire des terrains de la région et qui avait créé un certain émoi dans la population locale.
Tour d’horizon des gros travaux           prévus pour l’heure
Ring Road: les ronds-points du Quai D et de Roche-Bois remplacés par un échangeur.
S’agissant de la Ring Road, dont le but est d’éviter le goulot d’étranglement de l’entrée nord de la capitale, les consultants recommandent d’aller de l’avant avec les phases 2 et 3. La phase 2 concerne le tunnel qui traversera la montagne des Signaux. Ce tunnel prend son départ au Quoin Bluff, à Pailles, et se termine de l’autre côté, à Château d’Eau, Tranquebar. Il est le prolongement de la phase 1 de la Ring Road qui va de Montebello aux Guibies au coût de Rs 1,3 milliard, inaugurée le 21 février mais qui a fait couler beaucoup d’encre à cause de l’effondrement de la chaussée à ce niveau.
La phase 3 consistera en un tronçon s’étendant de l’autre côté de la Montagne-des-Signaux à hauteur de Château d’Eau jusqu’à un point se trouvant entre les ronds-points du Quai D et de Roche-Bois. Le changement majeur prévu est l’élimination programmée des deux ronds-points du Quai D et de Roche-Bois qui seront suppléés par un échangeur reliant la Ring Road, la M1, la M2 et qui donnera accès à la fois sur la zone portuaire, le Nord et Port-Louis. Il est, par ailleurs, envisagé d’éviter la portion concernant les zones de squatting au niveau de Vallée-Pitot. Il est actuellement proposé que la Ring Road bifurque au niveau du Champ-de-Mars par le boulevard Victoria en surélevé, jusqu’à la Route Militaire et son prolongement vers le port. Cette option est envisagée du fait que le projet Harbour Bridge est enterré et que cela évitera le déplacement des habitants de cette région sensible. Seuls les habitants de Tranquebar qui sont proches du tunnel seront affectés.
Le pont A1-M1   prolongé par une route jusqu’à        Gros-Cailloux
Un pont connectant l’autoroute au niveau de Sorèze à l’ancienne route (Royal road) de Coromandel sera érigé. Les automobilistes de la région pourront accéder directement à l’autoroute et à la Ring Road. A la hauteur de Sorèze, un échangeur sera aménagé pour permettre aux automobilistes de se diriger, soit vers Port-Louis, soit vers Curepipe avec la M1, soit vers la Ring Road pour éviter Port-Louis et aller vers le Nord ou pénétrer dans la capitale par un autre accès. Du côté de la rive gauche de ce pont A1-M1, la route sera étendue jusqu’à Gros-Cailloux, selon les recommandations des consultants qui ont pris en compte les  développements prévus à l’ouest du pays, notamment ceux de Médine..
Deux options pour le triangle de         Phoenix
La congestion au niveau de Phoenix, une priorité pour le nouveau GM, résulte, selon une étude effectuée en 2010, du fait que tout le trafic provenant du Nord (M1), du Sud (M1 et la route Vacoas/Nalletamby et Route du Sucre), de l’Ouest (Route Beaux-Songes/Flic-en-Flac) et de l’Est (Terre Rouge/Verdun- Flacq/Quartier-Militaire à travers le rond-point Surat) converge vers cette région à travers trois ronds-points, Dowlut, Pont-Fer et Jumbo.
Le projet d’alors, qui devait être financé par le système PPP, consistait en un échangeur complexe mais il a été revu pour tenir compte des flux de trafic concernant Valentina et Petit-Camp. Dans le budget 2015/16, provision a été faite pour le design de ce projet qui devrait coûter Rs 2,5 milliards. L’étude de ce design devrait commencer en juillet/août.
Pour l’heure deux options sont à l’étude :
n Option 1 : Construction d’un Underpass et d’un fly-over.
L’Underpass partirait du rond-point Dowlut sous l’actuelle route, passera sous le rond-point de Pont Fer et débouchera en aval de Phoenix-les-Halles. Quant au fly-over, il serait accessible au trafic venant de Port-Louis et St-Jean vers Curepipe/Floréal par Jumbo, et inversement, le trafic de Floréal/Nalletamby pourrait rejoindre la M1 en direction de St-Jean.
n Option 2 : Fly-over à deux niveaux :
Le premier niveau pour le trafic vers le Sud divisé en deux parties, l’une venant de Port-Louis et se dirigeant vers Curepipe et l’aéroport et l’autre se dirigeant vers Jumbo et l’autre dans le sens inverse vers le Nord provenant de Jumbo vers St-Jean et Port-Louis.
Le deuxième niveau consistera en une route en provenance de l’aéroport et Curepipe en direction de St-Jean et Port-Louis qui surplombera la route actuelle et le niveau 1 qui se dirige vers Jumbo.
Ainsi, la route actuelle, avec ses ronds-points, permettra un accès libre à la zone industrielle de Valentina et Petit-Camp pour ceux venant de Port-Louis et Vacoas. Pour l’heure, c’est l’option 2 qui a la préférence des autorités, car l’option 1 nécessitera des travaux de drainage importants du fait de la présence de la Rivière Sèche, dont la montée des eaux est particulièrement importante par temps de grosses pluies, mais également à cause de la présence d’un réseau de traitement d’eaux usées conséquent dans la région.
Il est à noter que le déblocage du trafic routier à Phoenix entraînera dans son sillage d’autres points de congestion sensibles et qui ont déjà pris naissance dans les deux sens au niveau des ronds-points de Surat et de La Vigie. Ce qui occasionne, le matin en particulier, un ralentissement de trafic handicapant surtout les scolaires qui arrivent en retard à l’école. Il serait donc avisé pour les autorités d’en tenir déjà compte.