Un centre correctionnel pour filles a été inauguré mercredi à Résidence Barkly, Beau-Bassin, en présence de la ministre de la Sécurité sociale, Fazila Daureeawoo, du secrétaire aux affaires intérieures au Prime Minister’s Office, M. N. K Ballah, et du commissaire des prisons par intérim, M. J. Rungadoo. Ce Correctional Youth Centre (CYC) pourra abriter 14 jeunes âgés de moins de 18 ans.
Avec l’ouverture de ce centre correctionnel pour filles, le gouvernement s’est engagé à respecter et protéger les lois de la Convention des Nations unies sur les droits des enfants. Ce CYC a en effet été aménagé afin d’être en ligne avec les lois de cette convention, qui comprend les droits de tous ceux étant âgés de moins de 18 ans, mais également des protections spéciales pour ces enfants en conflit avec la loi. Le centre abritera 14 jeunes filles de moins de 18 ans.
Ce CYC mettra l’accent sur l’acceptation des adolescentes pour leurs erreurs commises et sur la connaissance de leur valeur, ce qui devrait les pousser à ne pas tomber à nouveau dans la délinquance. Ces jeunes filles seront également poussées à exploiter leurs talents et connaissances, de sorte qu’elles en ressortent épanouies personnellement et professionnellement au moment où elles retrouveront la liberté. « C’est dans l’intérêt de ces jeunes que le département des prisons oeuvrera pour développer un environnement sain en ces lieux », fait ressortir le commissaire des prisons par intérim, M. J. Rungadoo. « Le but est de développer des systèmes innovants axés sur l’éducation, la réhabilitation et la réintégration des jeunes en détention. Cependant, une unité familiale stable reste le meilleur environnement pour qu’un enfant puisse s’épanouir », indique-t-il. Il déclare que son département continuera de travailler en étroite collaboration avec le ministère de la Sécurité sociale, de la solidarité nationale et des Institutions réformatrices, les forces de l’ordre et la société civile « pour une meilleure réhabilitation des jeunes délinquants ».
Notons que c’est en prenant en considération les besoins spécifiques des adolescents que ce centre correctionnel pour filles donnera des soins et traitements aux jeunes résidentes. Des programmes ayant pour objectif une meilleure réhabilitation de ces jeunes seront mis sur pied, notamment axés sur la maîtrise de la colère, tandis que des cours académiques leur seront dispensées. D’autre part, les cadres de la prison seront également chargés de développer des activités périscolaires dans le but d’aider les résidentes à s’épanouir.