Avec la demande grandissante en eau au niveau du système de distribution d’eau de Mare aux Vacoas (MaV) et en prévision de la période estivale prévue bientôt, la Water Ressources Unit (WRU) met les bouchées doubles en vue de pallier une situation de pénurie d’eau. Dans cette optique, les travaux préliminiares en marge du projet de déviation de la Rivière du Poste vers le réservoir MaV ont démarré le mois dernier. Ces travaux, entrepris par le contracteur Sinohydro Corporation Ltd, au coût de Rs 240M, permettront un apport additionnel de 10 M m3 d’eau annuellement  sur le système de MaV. Le projet devrait être opérationnel vers avril 2013.
Cette construction du barrage de déviation sur la Rivière du Poste et d’un canal à Arnaud vise à mobiliser des ressources additionnelles en eau vers le plus grand réservoir de Maurice. Lequel, actuellement à 83.6% de sa capacité, a connu des temps extrêmement difficiles jusqu’à mars 2012 où il était à 22%. Selon les autorités, « depuis quelques années, le réservoir commence à se désemplir en juillet et cette situation perdure six ou sept mois jusqu’au début de la saison prochaine des pluies. » Pour éviter d’autres situations drastiques, la WRU mobilise toutes les ressources possibles.
Des études préliminiares ainsi que des analyses ont, en effet, démontré le potentiel d’exploitation des flux d’inondations et leur acheminement vers MaV en passant par Rivière du Poste. D’où la mobilisation des ressources pour rallier Rivière du Poste à MaV. A ce jour, le site a fait l’objet de défrichage. Des travaux d’excavation ont également été effectués et un bureau de chantier aménagé. Le barrage, d’une longueur de 200m et de 18m de haut, sera ainsi construit à Rivière du Poste. L’eau sera par la suite déversée dans le ruisseau Takamaka, qui alimente MaV. Un canal d’une longueur de 500m reliant le barrage à MaV servira au transfert de l’eau. Construit principalement en terre, le barrage comprendra des drains et des filtres. Pour les besoins de l’opération, un déversoir de 40m sera aménagé sur la rive gauche du barrage et déversera l’eau directement au réservoir MaV à travers le canal et permettra ainsi à assurer un approvisionnement régulier en eau potable dans les régions des Plaines Wilhems.