Sauf imprévu, le contrat devrait être alloué au plus tard en décembre

Le gouvernement ira de l’avant cette année avec le projet de réhabilitation du réservoir La Ferme. C’est ce que Week-End a appris d’une source informée au ministère de l’Énergie et des Services publics. Si tout se passe comme prévu, l’appel d’offres devrait être lancé d’ici au mois d’avril et le contrat alloué au plus tard en décembre.

Vieille infrastructure dont l’aménagement date de plus d’un siècle, le réservoir La Ferme est à ce jour exclusivement destiné à des fins d’irrigation. C’est ainsi que dès novembre 2014, il avait été question de le doter d’une station de traitement afin que l’eau qui y est emmagasinée serve aussi en partie à l’alimentation domestique des abonnés de certaines régions de l’Ouest et des basses Plaines Wilhems. Mais l’importance d’une réhabilitation complète de ce vieux réservoir se justifie surtout en raison des risques qu’il représente depuis plus d’une quinzaine d’années. En deux fois, en effet, le pire a été évité. D’abord, en mars 2007 quand, après s’être rempli à ras bord suivant de fortes précipitations, l’eau du réservoir a commencé à se déverser dangereusement.

Puis, en mars 2010, un deuxième débordement survint quand le déversoir du réservoir qui sert à canaliser le trop-plein d’eau vers une rivière limitrophe fut obstrué à la suite du désœuvrement d’un individu qui n’avait rien trouvé de mieux que d’y déverser un tronc d’arbre et d’autres branchages dans un conduit. Il est aussi arrivé que de l’eau en excès jaillisse des vieilles pierres disjointes d’une façade du réservoir. Le problème se corse davantage dans la mesure où vivent à la lisière des façades de l’infrastructure du côté de Bambous, d’une part, une communauté de squatters, de l’autre, une vingtaine de familles disposant d’un titre agréé de propriété. C’est dans cette perspective qu’une décision de principe avait été prise par le Conseil des ministres en février 2017 de loger ou de compenser cette soixantaine de familles de squatters ou de propriétaires.

Évoquée donc une première fois en novembre 2014, l’idée de la rénovation complète du réservoir La Ferme fut relancée en mars 2015. Arup (UK) Sigma, cabinet d’ingénieurs-conseil avait même fait des recommandations en ce sens. Le conseil des ministres avait pris à l’époque une décision de principe de réinstaller les squatters concernés sur un terrain dans les environs de Beaux-Songes et d’indemniser les autres propriétaires. Au ministère de l’Énergie et des Services publics qui s’occupe, entre autres, des ressources nationales en eau, notre source nous a laissé comprendre que si les choses ont tardé à bouger jusqu’ici en dépit des décisions entérinées précédemment par le cabinet des ministres, c’est dû à d’autres dossiers prioritaires sur lesquels les techniciens travaillaient. Elle cite, entre autres, la finalisation du projet Bagatelle Dam, de même que les travaux de réhabilitation des vieux conduits de canalisation de l’eau potable.

Ainsi, donc, selon notre source, dans le meilleur des cas, l’appel d’offres pour la réhabilitation du réservoir La Ferme sera lancé d’ici au mois d’avril. Sauf imprévu, toujours, le contrat pour l’exécution des travaux va être alloué au plus tard en décembre.