Le professionnel de la ressource humaine est appelé à devenir un partenaire stratégique au sein de son entreprise afin de l’aider à résoudre les diverses questions d’ordre organisationnel auxquelles elle doit faire face dans un environnement économique global qui ne cesse de changer. C’est l’avis exprimé par le président de l’Association of Human Resource Professionals of Mauritius (AHRPM), Areff Salauroo, en guise de préambule à l’édition 2015 du magazine annuel de l’association.
Contrairement à ceux qui pensent que l’avenir des professionnels de la ressource humaine va s’assombrir avec les changements dans l’environnement global dans le sillage des développements technologiques et de l’innovation, Areff Salauroo est convaincu que le rôle de ces professionnels est en train de prendre et prendra une autre dimension. Ce sont les compétences du professionnel hautement efficient qui retiendront l’attention. « One of the most critical competencies will be “strategic thinking”. As a strategic partner, the HR Professional will be expected to have answers to all organisational issues, for driving growth, developing leader, realising strategic objectives and achieving results », écrit-il.
Le président de l’AHRPM est d’avis que le professionnel de la ressource humaine devra se montrer capable de gérer la diversité dans son entreprise vu que le personnel est composé de membres de divers groupes d’âge et que l’entreprise est composée de plus en plus de personnes de différentes nationalités et de différentes cultures.
Faisant référence à plusieurs ouvrages et études réalisés par des universitaires, Areff Salauroo, tout en reconnaissant que la profession qu’il exerce se doit d’évoluer face aux nouveaux enjeux socio-économiques, soutient que de nombreuses recherches ont démontré que les pratiques de gestion des ressources humaines les plus efficaces ne peuvent que rehausser la performance de l’entreprise. Faisant état des observations du Dr Jeffrey Pfeffer de l’Université Stanford dans son livre The Human Equation, Areff Salauroo remarque qu’un service amélioré accompagné d’une « high employee satisfaction » contribue à la croissance des profits.
Citant les observations faites par Lyna Gratton du Hot Spots Movement dans un article intitulé What will the Future of HR look like, le président de l’AHRPM fait comprendre que le professionnel de la ressource humaine va devenir l’« architect and custodian of the employee experience », jouant le rôle de facilitateur des activités en entreprise, de concepteurs de méthodes de travail les plus performantes, d’éducateur de processus créatifs, d’innovation. Le professionnel agira comme moteur dans la quête vers l’excellence.
Le magazine de l’AHRPM contient également des messages du ministre du Travail et des Relations industrielles, Soodesh Callichurn, et de celui de la Fonction Publique, Alain Wong. La publication reprend le discours prononcé par Soodesh Callichurn au séminaire annuel de l’association et dans lequel le ministre avait mis l’accent sur le rôle important que jouent les professionnels de la ressource humaine dans la préservation de la paix industrielle et de la stabilité sociale, conditions essentielles à la promotion de l’investissement et à la création d’emplois. Le ministre avait également souligné que les professionnels de la ressource humaine ont une grande contribution à apporter pour l’humanisation du lieu de travail.
« Human capital is the very foundation for productivity and growth, and as such, it is important to acknowledge that human resources constitute the backbone of the country’s economy and it critical for Government performance and national development », fait ressortir Alain Wong.
Notons que l’AHRPM célèbre cette année les 40 ans de son existence. Elle était, au départ, connue sous l’appellation The Association of Personnel Managers.