Les travaux menés dans la région de Mare-aux-Vacoas par une équipe de techniciens de la Central Water Authority (CWA) et des experts singapouriens s’élèvent à Rs 1 milliard. Lors d’un atelier de travail, ce matin, au Domaine Les Pailles, le président du Central Water Board (CWB), Prem Saddul, a fait ressortir que le problème de “non-revenue water” a toujours été une source d’inquiétude pour le gouvernement, la CWA et les consommateurs. Le « non-revenue water » est la différence entre le volume d’eau produit et distribué à travers le réseau de la CWA et le volume effectivement vendu aux consommateurs. Cette différence est due à un certain nombre de raisons, dont les principales sont la perte d’eau dans le réseau de distribution, les compteurs défectueux et le vol d’eau.
« La réduction de la NRW a été à l’agenda de la CWA depuis des années », a affirmé M. Saddul, tout en soulignant qu’en dépit de toutes les bonnes intentions, il n’y a pas eu les moyens nécessaires pour s’attaquer à ce problème. Il a ajouté que des compteurs de meilleure qualité sont en voie d’installation chez les abonnés mais une réduction substantielle des pertes n’interviendra que par le remplacement systématique des vieux tuyaux défectueux.
Selon lui, il y a eu jusqu’ici une approche limitée en vue de résoudre ce problème alors qu’il faut des investissements massifs pour que ce projet aboutisse. La CWA a institué une cellule spéciale pour s’occuper du “non-revenue water” et aussi une cellule anti-fraude, grâce à un financement obtenu de la European Investment Bank (EIB). L’accent est mis sur les investigations, la réparation des fuites visibles et la détection des fraudes.
Par ailleurs, M. Saddul a indiqué que le manque d’eau suivant la sécheresse qui a affecté le pays entre 2009 et 2011 a ramené sur la table la question du “non-revenue water”. « Le gouvernement et la CWA ont décidé de prendre les taureaux par les cornes », a-t-il déclaré. Dans un premier temps, un budget substantiel a été mis à la disposition de la CWA pour lui permettre de mettre en place un programme annuel de remplacement de tuyaux. Ce qui a résulté en des investissements de l’ordre de Rs 800 millions. De plus, suivant une étude par les experts singapouriens dans la région de Mare-aux-Vacoas, une équipe singapourienne a été recrutée pour la mise en oeuvre du projet de “non-revenue water” dans cette région qui, a rappelé le président du CWB, figure parmi celles les plus affectées par la récente sécheresse. « L’équipe singapourienne va gérer le projet sur une période de deux ans avec l’objectif de réduire le “non-revenue water” de moitié », a-t-il souligné.
Pour sa part, le Deputy Prime Minister et ministre des Services publics, Rashid Beebeejaun, a affirmé que ce travail n’est pas facile « car nous essayons depuis des années de résoudre ce problème. » « Jusqu’ici, nous n’avons fait que du fire-fighting. Je vous demande tous de participer activement dans ces travaux car iI ne faut pas sous-estimer l’ampleur de la tâche », a-t-il déclaré. Et de rappeler que Singapour a pris trois décennies pour réduire son pourcentage de “non-revenue water” à 5%. « Nous devons commencer quelque part afin de réussir », a-t-il mis en exergue.