Le groupe IBL a vu ses profits nets pour le premier trimestre de l’exercice financier 2014-2015 baisser substantiellement, passant de Rs 226,8 millions à Rs 143,7 millions. Ce repli est dû principalement aux contre-performances des secteurs du “Seafood” et de “l’Ingénierie”, indique le conseil d’administration.
Les conditions de marché dans ces deux secteurs ont été difficiles, explique la direction, avec pour résultat que le chiffre d’affaires du groupe a diminué de Rs 275 millions pour passer à un peu moins de Rs 5 milliards. Les “segmentales results” d’IBL montrent que le secteur “Seafood & Marine” a enregistré une baisse de son chiffre d’affaires à Rs 1,5 milliard (- Rs 155 millions) alors que ses profits opérationnels se sont repliés à Rs 88,7 millions, contre Rs 164,7 millions pour la période juillet-septembre 2013. Le secteur de “l’Ingénierie”, lui, a dégagé un chiffre d’affaires de Rs 601,2 millions (- Rs 215,7 millions) et des bénéfices opérationnels de Rs 22,4 millions, soit environ Rs 28,6 millions de moins que pour le trimestre correspondant de l’année dernière.
Par ailleurs, les résultats trimestriels indiquent que le secteur de la distribution et du commerce de détail ont affiché une certaine résilience avec des profits opérationnels améliorés. En revanche, celui des services financiers a eu à faire face à une compétition accrue. La direction d’IBL s’attend à ce que les opérations du secteur du “Seafood” s’améliorent dans le sillage de la fusion entre certaines des activités de ce secteur avec Princes Tuna (Mauritius) Ltd.