Le groupe Rogers a terminé le premier semestre (juillet-décembre) de son exercice financier 2014/2015 avec des profits nets de Rs 501,4 millions, comparativement à Rs 326,8 millions pour la période correspondante de l’année financière 2013/2014. Les secteurs de l’hôtellerie/hospitality, de développement foncier et de l’agro-industrie ont fortement contribué à la progression des bénéfices.
Les résultats intérimaires du groupe Rogers, qui ont communiqués hier aux autorités boursières, font voir que le dernier trimestre 2014 (octobre-décembre) a été prolifique, le chiffre d’affaires atteignant Rs 2,1 milliards, par rapport à Rs 1,7 milliard pour la même période en 2013 alors que les profits après-impôt se sont élevés à Rs 406 millions, contre Rs 279 millions pour le dernier trimestre de 2013. En comptabilisant les revenus et les profits nets du quatrième trimestre de l’année écoulée, on observe que le chiffre d’affaires pour les premiers six mois du présent exercice financier ont grimpé à Rs 3,6 milliards (+Rs 526 M). Les bénéfices nets sont passés à Rs 501,4 millions, soit une croissance de 53,4 %.
Passant en revue les activités du groupe pour la période octobre-décembre 2014, la direction de Rogers relève d’emblée que l’amélioration des profits résulte dans une bonne mesure des résultats du secteur foncier, plus précisément de la vente de plusieurs parcelles de terrain aux « Villas de Bel Ombre ». Le secteur « Hospitality » a dégagé des profits après impôts de Rs 231 millions, contre Rs 182 millions pour la période correspondante de 2013. Malgré la dépréciation de l’euro vis-à-vis de la roupie, note le conseil d’administration, les opérations du groupe hôtelier VLH ont produit de meilleurs résultats grâce à des frais de dépréciation moins lourds ainsi que des gains de trésorerie. Le secteur de l’aviation a, lui, terminé le 4e trimestre avec des bénéfices de Rs 23 millions, soit en baisse de Rs 4 millions par rapport à sa performance de 2013.
La logistique est le secteur qui a contribué le plus (Rs 790 millions) au chiffre d’affaires du groupe pour le 4e trimestre 2014. Ce secteur a fait mieux qu’en 2013, ses profits nets se situant à Rs 32 millions (+Rs 9 millions). Cependant, il est à noter que les résultats de la société de transport ERC Ltée, rachetée par le groupe, ont été consolidés pour la première fois. Pour ce qui est des services financiers, les profits après-impôts trimestriels se sont chiffrés à Rs 35 millions (+Rs 7 millions) et cette performance concerne essentiellement les revenus provenant du Swan Group dans lequel Rogers est un actionnaire de référence. Il faut rappeler que le secteur des services financiers s’est renforcé récemment avec la prise de participation majoritaire de Rogers Capital dans Consilex Ltd, société de gestion offshore.
Évoquant les perspectives pour le reste de l’année financière, la direction de Rogers fait ressortir que la dépréciation de l’euro vis-à-vis de la roupie reste un sujet d’inquiétude mais que le groupe prend des mesures pour mitiger l’impact de cette dépréciation. Il est estimé que les profits nets du groupe devraient, au final, progresser par rapport au niveau enregistré en 2013/2014.