Les Racing Stewards n’ont pas chômé au terme de la journée classique du Barbé. Après avoir été convoqués une première fois samedi après-midi, plusieurs jockeys sont retournés à la Stipe Room ce matin pour s’expliquer sur certaines de leurs montes.
Le plus lourdement sanctionné a été Jean-Roland Boutanive, qui écope de trois semaines de suspension assorties de Rs 25 000 d’amende pour n’avoir pas monté Reim, la doublure de Gujadhur, à la satisfaction des RS.
Boutanive a échappé à une autre sanction pour interférence aux 1200m sur Rainstone, septième dans l’épreuve de clôture. Il a plaidé coupable de careless riding aux dépens de It’s My Party (Marco Van Rensberg). Suspendu pour une journée, il purgera sa sanction concurremment et s’en sort finalement avec ses trois semaines de mise à pied.
Rye Joorawon a été sanctionné en deux occasions pour sa monte sur Castle dans la deuxième course qu’il a d’ailleurs remportée. Il a été suspendu pour une journée et aura à s’acquitter d’une amende de Rs 25 000. Toutefois, il pourrait prendre sa suspension à l’occasion de la 15e journée, le samedi 11 juillet.
Jeanot Bardottier, le grand bonhomme de la journée du Barbé — quatre victoires dont celle de Bulsara dans la course classique du jour —, aura à verser une amende de Rs 25 000 pour interférence dans la deuxième course où il était engagé sur Wind Glider.
Van Rensburg : Rs 30 000 pour langage ondurier
Le jockey de l’entraîneur Rameshwar Gujadhur, Marco Van Rensburg, a été condamné à une amende de Rs 30 000 pour langage ordurier envers le Mauricien Jeanot Bardottier après la course de clôture de samedi dernier. Au cours de l’enquête des Racing Stewards, il n’a pas été prouvé que le Sud-Africain a été l’auteur de propos racistes, le témoignage de Boutanive étant approximatif. Van Rensburg a présenté ses excuses à Bardottier et à l’entraîneur Ramapatee Gujadhur.
Par ailleurs, deux barrier trials ont eu lieu ce matin. Le premier essai a réuni Valere (Jeanot Bardottier), Spin A Coin (Mark Neisius) et Mucajai (Kenny Gustave), alors que le second a engagé Independence (Marco Van Rensburg), Polar Palace (Rakesh Bhaugeerothee), qui a écourté son séjour en Corée du Sud et Eskimo Roll (Jeanot Bardottier).