Chaque journée de courses cette saison apporte son lot de suspensions. La tendance s’est prolongée au terme du 14e rendez-vous, avec pas moins de trois jockeys qui sont passés à la trappe des Racing Stewards après enquêtes ce matin. Niven Marday, l’Indien Ravikumar Vaibhav et Girish Goomany n’ont pas échappé au couperet, prenant respectivement trois, deux et une semaines de suspension, rejoignant Vinay Naiko qui, dès samedi après-midi, avait pris une semaine pour une faute sur League of Legends.
Le plus durement sanctionné a été Niven Marday pour sa monte sur Groen Gevaarte, doublure de Rameshwar Gujadhur dans la première manche des 3-ans, qui a terminé dernier de la course à plus de 25 longueurs du vainqueur Speed Limit. Il a été sanctionné sous la charge 160 A (i) « failing to ride to the satisfaction of the Raciong Stewards ». Même s’il plaida non-coupable, il écopa de trois semaines de mise à pied.
L’Indien Ravikumar Vaibhav a été épinglé à sa seconde monte de la journée, en l’occurrence sur Monarchs Emblem (8e dans l’épreuve de clôture). Le nouveau jockey de Shirish Narang a été trouvé coupable d’avoir gêné Obligation en ligne droite, le coursier de Jean-Michel Henry terminant quand même juste devant lui.
La règle 160 A (e) de careless riding a été appliquée. L’Indien, qui faisait son baptême du feu au Champ de Mars et qui avait, avant la journée, été averti par les RS afin de prendre les mesures nécessaires pour ne pas gêner ses concurrents en course, en prit pour deux semaines de suspension.
Girish Goomany a été trouvé coupable lui aussi de careless riding dans cette même dernière course avec Magic Jay. Mais comme le Mauricien présentait un clean record dans ce genre de délit, sa sanction de deux semaines a été ramenée à une journée.
Trois jockeys ont été suspendus à l’issue des enquêtes des commissaires de courses tenues ce matin par rapport à la journée de samedi dernier : Niven Marday, Ravikumar Vaibhav et Girish Goomany.
Barrier trials et grass gallops
Le training de ce matin a été intense au Champ de Mars avec pas moins de six barrier trials et quelques grass gallops en marge du Barbé prévu. Le premier essai aux stalles avec essentiellement des nouvelles unités a vu Ferdnand The Bull dominer Sunset Breeze, Pimpernel et Burwaaz. L’essai 2 qui engageait trois autres nouveaux vit Prince George prendre le meilleur du 2-ans Answeringeneisis, alors que Charles My Boy terminait un peu en retrait. Bouclette Top (Yashin Emamadee), le crack annoncé de Gujadhur, étala sa classe dans le troisième barrier trial devant respectivement Nothing Compares, Parachute Man et Clifton Surf. Var’s Dream, une des nouvelles acquisitions de Shyam Hurchund, fut à son avantage dans le trial 4 aux dépens de trois autres nouveaux, Dark Liability et National Approval, et Seeking The Dream.
Deux coursiers de l’entraînement Gilbert Rousset participèrent à l’avant-dernier essai de ce mardi matin. Blue Berry, lent au départ, n’a pu rattraper The Deacon. Enfin, dans le dernier trial, un autre représentant de Hurchund, In Your Dreams, s’illustra devant Prince Lateral et l’inédit Battle Ready, lequel éprouva du mal à suivre le rythme.
Parmi quelques-uns des autres partants du Barbé 2016, One Cool Dude (Rye Joorawon), Top Jet (Stephen Baster), Kremlin Captain (Yashin Emamdee), Desert Sheik (Belal Deenath), Everest (Nishal Teeha), Rampant Ice (Anthony Andrews), et le vainqueur du Maiden 2014 Man To Man (Kevin Ghunowa), s’affûtaient ce matin.
Enter Winks, Baster et Juglall
La journée clasique du Barbé verra les débuts de deux autres cravaches étrangères. L’Australien James Winks, qui vient défendre les couleurs de Patrick Merven et avait débarqué dimanche, était au boulot dès hier matin. Dans le même temps, son compatriote Stephen Baster, qui a signé chez Ricky Maingard, s’était lui contenté de faire une reconnaissance de la piste du Champ de Mars aux côtés de son nouvel entraîneur, avant d’entrer dans le vif du sujet ce matin.
Le Barbé 2016 verra aussi la « pige » de Nooresh Juglall chez la casaque bleu électrique. Le Mauricien, 25 ans, qui exerce à Singapour, s’est particulièrement distingué en s’offrant une victoire de groupe 1 avec Siamese Cat dimanche à Kranji. On n’avait pas revu Juglall depuis la journée internationale mauricienne en décembre dernier. Il sera en selle sur le nouveau Bouclette Top dans cette deuxième épreuve classique de la saison.
Un Barbé qui verra Swapneel Rama vraisemblablement sur le représentant de Rousset Everest, alors que le coleader des jockeys, Donovan Mansour, sera un simple spectateur, le Sud-Africain purgeant sa journée de suspension.