La série d’enquêtes policières contre des membres de l’ancien gouvernement se poursuit. La semaine prochaine ce sera au tour des anciens ministres Lormus Bundhoo (Santé) et Satish Faugoo (Attorney General) d’être inquiétés par la police suite à un incident survenu à la veille du scrutin du 10 décembre à Goodlands. Ce développement est intervenu avec la déposition en bonne et due forme d’un haut gradé de la police affecté à la Northern Division.
Un peu plus d’un mois après les faits, l’ASP Mohanuth a jugé nécessaire de consigner une déposition formelle au poste de police de Goodlands après avoir néanmoins rapporté l’incident par « precautionary measure » en début de soirée du 9 décembre. Un peu plus tôt ce jour-là, ce haut gradé avait tenté de mettre un terme au défilé de l’alliance PTr/MMM car l’heure autorisée pour de telles activités avait été dépassée.
Il était précisément 18h24 quand l’ASP Mohanuth devait intercepter le cortège rouge/mauve qui avait quitté Roche-Terre pour rejoindre Goodlands. Le policier s’est alors adressé à l’organisateur du défilé pour faire comprendre qu’il fallait mettre un terme à toute manifestation politique avant 18 h étant donné que c’était la veille des élections. Mais au même moment, les anciens ministres Lormus Bundhoo et Satish Faugoo devaient descendre d’un des véhicules faisant partie du cortège et auraient insulté le haut gradé. Ce dernier a fait comprendre qu’il avait subi une véritable humiliation en public de la part de ces deux politiciens tenant des propos hostiles à son égard. Dans un premier temps, la police a interrogé l’organisateur du défilé pour déterminer les circonstances de ces incidents, mais l’homme en question a été relâché.
Les recoupements auprès des sources policières confirment que les deux anciens ministres seront convoqués en début de semaine prochaine pour une séance d’interrogatoire « Under Warning » au sujet de cette affaire d’outrage « against public agent/public functionary ». Des contacts auraient déjà été engagés depuis ce matin entre les responsables de l’enquête et les hommes de loi de ces deux membres du PTr en vue de la convocation formelle de la semaine prochaine. Affaire à suivre…