Le PMSD n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour critiquer ce samedi les amendements apportés à l’Immigration Act durant la semaine au parlement. « C’est une mesure rétrograde », a taxé Adrien Duval face à la presse.

Il est revenu sur la raison principale pour laquelle cette loi a été amendée – à savoir qu’elle servirait à « contrer les mariages blancs » selon Pravind Jugnauth. Or, a déclaré Adrien Duval, « ce n’est rien de nouveau ». Il poursuit : « Il ne fallait pas donner autant de pouvoir au Premier ministre pour empêcher cela. Ça se trouve déjà dans la loi du Civil Status Office ».

« Le mariage blanc est un faux prétexte », a-t-il estimé. « Le Premier ministre s’est donné le pouvoir de révoquer le statut de résident de quiconque est marié à un Mauricien ».

Pour le PMSD, le Premier ministre a « fait l’impasse » sur les autres lois, citant la Deportation Act ou la Citizenship Act. « Le Premier ministre s’est donné des pouvoirs sous son opinion indésirable », a relevé Adrien Duval, qui considère cela comme « un outrage à la Constitution ».

Adrien Duval a, en reprenant le point du chef de file du PTr au parlement Shakeel Mohamed, a souligné l’importance de la séparation de pouvoirs. « Le gouvernement ne peut être juge et partie dans une affaire », s’est-il insurgé.

Pour toutes ces raison, le PMSD a qualifié cette loi « d’inhumaine ».

« Mille fois Raj Dayal comme ministre de l’Environnement que Sinatambou »

Revenant sur la question des inondations dans certaines régions à risque de Maurice, le député Adrien Duval, n’a pas manquer de comparer le travail de l’actuel ministre de l’Environement, Etienne Sintambou à celui de Raj Dayal, qui à l’époque des inondations à Canal Dayot, « avait traité ce problème assez rapidement ».

Selon Adrien Duval, le gouvernement avait attribué, à l’époque, Rs 2 milliards suite aux inondations de 2013 pour la protection de la population, mais aujourd’hui, le gouvernement passe son temps à faire des choses qu’il n’a pas promis« Le ministre de l’Environnement est insouciant de s e qui se passe autour de lui et de la vulnérabilité de l’île Maurice sur les menaces de catastrophes naturelle qui jettent de l’argent sur des elephant blancs ».

Il ajoute de plus que les habitants de Fond-du-Sac devront prendre leur mal en patience et que c’est le prochain gouvernement qui arrangera la situation. « Fode gagne coute baton du leader de l’opposition pu ki les zoses avance », affirme t-il.

Le PMSD a également annoncé que le meeting du 1er mai aura lieu à l’école Sir Gaëtan Duval à 10h.