Une année qui s’achève. Avant d’entamer 2014, certains d’entre vous ont accepté de livrer sans langue de bois leur rétrospective des douze mois écoulés. Une année avec ces points positifs et négatifs, plus un petit regard sur le plan personnel. Pour la plupart, ce sont les inondations et l’accident de Sorèze qui ont marqué cette année.
 
Arielle Estazar-Melisse
Assistante Commerciale et Marketing, 24 ans, Olivia
“2013 a été l’une de mes plus belles années. Je suis devenue mère pour la première fois. Une année remplie d’émotions, de nouvelles expériences avec mon fils et beaucoup de challenges à surmonter. L’actualité qui m’a le plus marquée est le meurtre commis par cette petite fille de dix ans. Je n’ai jamais entendu parler d’un crime commis par un si jeune enfant. J’étais triste pour elle car un tel acte cache une grande souffrance. Je souhaite que ses proches prennent bien soin d’elle afin qu’elle puisse surmonter tout cela.”
 
Deborah Burzoo
Administration Clerk, 27 ans, Beau Bassin
“Personnellement, 2013 n’a pas été une bonne année, avec plus de bas que de hauts. Mais je ne pense ne pas être la seule dans cette situation. Autour de moi, ils sont nombreux à se plaindre et attendre avec impatience 2014. Cette année 2013 a été tristement marquée par des catastrophes, des accidents. Je constate que les meurtres n’arrêtent pas d’augmenter.”
 
Nathalie Bolli
Sales Admin chez CIM Finance, 38 ans, Curepipe
“J’ai vécu cette année avec beaucoup de choses exceptionnelles. Côté bonheur, je garde un merveilleux souvenir du premier anniversaire de mes jumelles, Chloé et Alizé; de l’admission de mon fils Romain à l’école primaire, des 60 ans de ma maman et des 70 ans de mon papa. Mais le 31 mars, j’ai perdu une très bonne copine, Sylvia Wright, dans le tunnel du Caudan. L’accident de Sorèze et tous les autres événements douloureux qui ont secoué notre pays me laissent dans une immense réflexion et dans la tristesse.”
 
Anna How
Customer Satisfaction Executive, 28 ans, Rose-Hill
“Disons que cette année s’est plutôt bien passée. J’ai essayé autant que possible de faire des choses spontanées, de profiter de la famille et des amis. On ne sait pas de quoi demain sera fait; il faut profiter de la vie. Le plus important est d’être heureux dans ce que l’on entreprend. L’actualité locale que je ne vais pas oublier est sans conteste le fameux samedi noir. Je me suis retrouvé pris dans le trafic. C’était compliqué de trouver une route pour rentrer chez moi. On réalise qu’en peu de temps et en une fraction de seconde, on peut y laisser la vie.”
 
Sandrine Tour
En formation de coiffure, 24 ans, L’Escalier
“J’ai vécu une année enrichissante. Après plusieurs années, je suis parvenue à trouver ma voie professionnelle. Je me suis lancée dans des études d’esthétique et de coiffure. Je me sens bien et épanouie. J’adore l’univers de la mode et des tendances. J’ai réalisé que le monde des bureaux n’était pas fait pour moi. J’ai une pensée spéciale pour tous ceux qui ont été touchés par les inondations. Ce jour-là, j’étais à Port-Louis et j’ai vu les gens paniquer. C’est une image qui reste gravée dans ma mémoire. Pour 2014, j’espère de bonnes choses pour notre pays.”
 
Steeve Jangeer-Khan
Graphiste, 42 ans, Albion
“Il y a eu du bon et du moins bon, mais je ne garde que les bons souvenirs, comme le sourire de mes enfants et les bons moments passés entre amis, ainsi que les moments de tendresse avec ma compagne, et surtout chaque moment que je peux passer avec mes parents. Côté actualité, il y a beaucoup de choses, mais je dirai simplement ki ena Morisien premie lo ek Morisien deziem lo. Nous ne sommes pas logés à la même enseigne et cela me dérange au plus haut point.”
 
Nicolas Chinnapen
Superviseur, 32 ans, Rose-Hill
“2013 a été une année riche en événements négatifs et positifs. L’année avait mal commencé par un petit accident. Au fil des mois, les choses ont évolué positivement grâce à une rencontre qui a changé ma vie. Cela a été une année mi-figue mi-raisin. Sur le plan local, les inondations à Port-Louis m’ont fait réaliser que nous n’étions pas à l’abri de ce genre de catastrophe mais elles m’ont également fait découvrir la solidarité de Mauriciens.”
 
Saoud Deelawar
Accounts Manager, 33 ans, Vacoas
“J’ai hâte de laisser derrière moi cette année 2013 qui n’a pas été favorable aussi bien sur le plan financier que côté coeur, puisque j’ai connu un échec sentimental. Sur un plan plus général, je pense souvent aux inondations. La vitesse de la tragédie, le nombre de morts, les dégâts, sans oublier la réaction de nos politiciens, les images et les vidéos surtout celle du tunnel où l’on entend les cris. Entamons vite cette nouvelle année 2014 et souhaitons-nous de bonnes choses.”
 
Bernard Commarmond
Informaticien, 35 ans, Baie du Tombeau
“2013 a été une année très productive, avec de nombreux défis. Le début d’année était assez incertain, mais au fil des mois, j’ai eu de nombreux challenges avec des retombées positives, au niveau professionnel comme dans ma vie personnelle. En ce qui concerne les actualités locales, ce qui m’a marqué, ce sont les deux inondations ainsi que l’accident de la CNT, avec tous ces morts. Je suis conscient que nous avons connu de grands progrès en matière d’infrastructures routières et autres, mais je trouve qu’il n’y a pas eu assez d’expertise. On peut se demander, par exemple, pourquoi on a recouvert le canal qui passe en bordure du Jardin de la Compagnie à Port-Louis. Les inondations auraient pu être évitées. Une autre grande incompréhension : l’état des autobus de la CNT. Comment peut-on à ce point mettre en danger la vie des Mauriciens ?”
 
Ben Félix
Directeur des Ressources Humaines, 64 ans, Curepipe
“Sur le plan personnel, j’ai été ravi de recommencer à travailler à plein temps après la retraite. J’en déduis que mes services sont reconnus et appréciés. Dans l’actualité locale, je pense à l’accident de Sorèze, qui a fait plusieurs morts. Au niveau régional, je m’attarde sur les élections présidentielles à Madagascar, qui représentent un pas en avant pour la démocratie et pour le peuple malgache. Je n’oublie pas la mort de ce géant de la démocratie en Afrique, Nelson Mandela, à qui le monde doit beaucoup. Nos politiciens devraient s’inspirer de ce grand bonhomme.”
 
Shalil Joymungul
Accounts Officer, 31 ans, Curepipe
“Je suis toujours choqué quand je repense à l’accident impliquant ce bus de la CNT à Sorèze. Il est triste que des gens ont dû mourir pour que nous nous rendions compte que nous ne sommes pas vraiment en sécurité lorsque nous utilisons le transport en commun. Les inondations du 31 mars 2013 étaient choquantes. En tant que jeune, je constate que la vie devient de plus en plus dure à Maurice.”
 
Ramani Narrainen Poulle
Mannequin freelance, 22 ans, Rose-Hill
“2013 est pour moi l’année de la solidarité. Cet événement triste des inondations a permis aux Mauriciens d’unir leurs forces pour nettoyer, collecter des dons et affronter cette situation pénible. Sur le plan professionnel, grâce à mon métier de mannequin, j’ai pu rencontrer des gens merveilleux, qui m’ont permis de poser pour des magazines et de m’améliorer à travers plusieurs photo shoots. L’un des moments forts de cette année demeure mon aventure au concours Miss India Mauritius Pageant où j’ai décroché le titre de Miss Photogénique et celui de première princesse.”
 
Nafeesha Kinoo
Cadre dans une compagnie privée, 30 ans, Vacoas
“Au terme de cette année 2013, je ne peux m’empêcher de penser au nombre de faits divers qui ont secoué notre pays. C’est de plus en plus choquant et violent, le dernier cas étant cette fillette qui a tué celui qui l’avait harcelée. J’espère que 2014 sera plus paisible et que nous n’aurons pas à revivre des événements tristes comme les inondations et la perte de vies humaines.”
 
Pamela Bhuruth Ragoonathsing
Marketing Manager, 33 ans, Résidence Trianon, Quatre-Bornes
“Ce fut une année riche en émotions, de joies, de chocs et de peines. J’ai perdu un membre de ma famille dans l’accident de Sorèze et ce n’est pas évident de faire le deuil. L’autre événement qui m’a marquée est la mort de Nelson Mandela. Un grand homme au combat mémorable. Ses actions et ses paroles resteront gravées à jamais.”
 
Nargis Hossenally
Information Technology Officer, 32 ans, Coromandel
“On n’est pas près d’oublier cette année 2013. Elle a été très mouvementée et remplie d’émotions fortes. Je pense au flash flood qui a fait tant de ravages, et à tous ces accidents de la route, surtout celui de Sorèze. Trop de gens ont perdu la vie. Nous devons être plus vigilants et prendre conscience que Dame Nature n’est pas toujours en notre faveur.”