Symbole fort des éditions des dernières éditions des Jeux des îles, la flamme des Jeux a débuté son périple à l’île de La Réunion samedi dernier. Arrivée par bateau mercredi dernier au débarcadère de Saint-Paul, elle a été remise officiellement par le consul honoraire des Seychelles à Ti Bayoun, la mascotte des Jeux. Par la suite, la flamme a quitté la zone industrielle de l’aéroport Roland-Garros pour prendre la direction de Sainte-Marie, première étape de son parcours.
Le président du comité organisateur des Jeux, Thierry Grimaud, s’est dit heureux du passage de la flamme dans l’île. « C’est un moment important, un élément fort pour communiquer. Les vingt-quatre communes de l’île se sont emparées de ce projet. Chacune a eu droit à 24 heures pour faire circuler la flamme avec toute la latitude possible », a-t-il confié à la presse réunionnaise.
Les moyens de locomotion seront variés, soit à pied, à cheval ou encore en parapente. Ils seront donc 800 relayeurs à s’être enregistrés, et ils seront à chaque relais accompagnés du camion de l’organisation et d’une ambulance.
Au niveau du comité organisateur, on espère de tout coeur que la venue de la flamme pourra créer une ferveur au niveau du peuple réunionnais. C’est ainsi qu’avec la présence de la flamme, chaque commune a prévu des animations sportives et culturelles.
À l’instar de celle de Saint-André, hier, où du départ du Parc du Colosse à l’arrivée au stade Sarda Garriga, un court spectacle était mis en scène par une école de la ville à chaque passage. Par la suite, une cérémonie protocolaire et une animation se sont tenues au stade. Aujourd’hui, la flamme est accueillie dans la commune de Bras-Panon et demain à Saint-Benoît.
Rien que deux pauses sont prévues, soit le 15 juillet et entre le 26 et 30 juillet. L’arrivée est prévue au stade olympique de Saint-Paul pour la cérémonie d’ouverture le 1er août à partir de 16h.