Une rencontre entre le management du club et les entraîneurs a eu lieu vendredi dernier. Plusieurs points ont été abordés et c’est surtout l’emploi de deux club jockeys étrangers qui semble être le plus nécessaire pour l’immédiat.
Cette décision a été prise après que plusieurs entraîneurs eurent formulé le souhait de pouvoir bénéficier de l’apport d’une cravache étrangère, une denrée qui est devenue très rare de nos jours. Il nous revient aussi que si le club a décidé d’aller de l’avant avec cette demande, c’est surtout dans le souci de veiller à ce qu’il y ait une égalité en ce qui concerne le nombre de jockeys étrangers et de cavaliers mauriciens. Il a aussi été trouvé que les locaux pourraient aussi tirer profit de ce « frottement ».
Ainsi, le MTC est à la recherche des oiseaux rares et il s’est donné deux semaines pour trouver au moins un jockey étranger.
Par la suite, il faudra trouver la formule idéale pour que toutes les parties concernées puissent participer aux frais que cela comporterait.
A la semaine dernière, il n’y avait qu’un seul jockey étranger en action, Derreck David. Avec le retour de Darryl Holland et l’embauche d’Imran Chisty du côté de Rameshwar Gujadhur, ils seront désormais trois.
Un des autres points importants de cette rencontre a été le Demerit Points System. On sait que deux jockeys sont tout proches de la limite autorisée. Ils sont Derreck David et Jeanot Bardottier. Toute nouvelle faute de leur part sera fatale, surtout pour la cravache de Gilbert Rousset.
En effet, il y a une disparité entre les conséquences de dépassement pour un jockey étranger et un jockey mauricien. L’étranger voit sa licence retirée alors que le Mauricien écope de six semaines de suspension. Comme la saison est déjà en cours et qu’on ne peut changer les règlements, le MTC travaille sur un moyen pour revoir les sanctions en tenant en ligne de compte la conjoncture actuelle.
On parle d’une diminution de suspension en cas de dépassement alors que le total de Demerit Points pourrait être diminué de moitié et on avance aussi qu’un jockey pourrait bénéficier d’un bonus au cas au où il reste clean pendant un temps déterminé. Toutefois, rien n’a été décidé.
Le Week-End international a aussi été abordé et cet événement aura lieu durant le premier week-end de décembre, grâce à l’apport de deux sponsors. De source bien informée, on a appris que la compagnie Attitude sera de la partie. Le choix des jockeys participant à ce rendez-vous sera aussi pris en considération. Les nouvelles têtes seront privilégiées par rapport à celles qui ont l’habitude de nous rendre visite, et ce, dans le souci d’écarter ceux qui essaient de ternir l’image des courses.