Le ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et du Commerce international, Étienne Sinatambou, est actuellement à Bruxelles dans le cadre de la réunion des ministres du Commerce du Groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) qui réunit 79 États membres.
Les ministres passeront en revue les problèmes qui font obstacle à une meilleure insertion des pays ACP dans le commerce international et à leur pleine participation dans les accords de partenariat économique avec l’Union européenne. Ils vont aussi examiner, en vue de son adoption et signature, un accord entre les pays ACP concernant le cumul de certificats d’origine émis par les autorités douanières des divers pays ACP pour les besoins d’éligibilité à l’exonération fiscale par l’UE.
Le cumul de cet accord sur les règles d’origine est important car il permettra le développement d’une chaîne de valeur au niveau des ACP et pourra ainsi contribuer à l’industrialisation de ces pays. Il favorisera aussi l’approvisionnement des matières premières et des produits semi-finis entre les pays ACP et Maurice pourra être une source importante d’approvisionnement de produits semi-finis pour d’autres pays ACP ou s’approvisionner en matières premières provenant des pays ACP pour leur transformation en produits finis en vue de leur exportation vers l’UE.
Les discussions tourneront aussi autour de l’agenda de développement post 2015 qui sera adopté par le sommet des Nations unies à New York du 25 au 27 septembre prochain. En effet, le commerce constitue un des volets du programme de développement pour l’après-2015 et sera appelé à jouer un rôle prépondérant dans l’éradication de la pauvreté et la promotion du développement durable.
Les ministres ACP saisiront cette occasion pour exprimer leurs points de vue sur le moyen de stimuler les échanges et pour s’assurer que les futurs objectifs de l’agenda de développement post 2015 tiennent compte des dimensions économiques, écologiques et sociales et soient applicables dans tous les pays du monde.