La dernière étape pour la restructuration de l’Université de Maurice telle que recommandée par le rapport Manraj a été bouclée hier. Après la rencontre avec le Sénat mercredi dernier, le Conseil de l’UoM s’est réuni hier pour ratifier les nouveaux statuts de l’institution. La restructuration de l’Université est désormais officielle et l’appel à candidature pour les nouveaux postes sera lancé sous peu.
La restructuration de l’Université de Maurice (UoM) est officiellement enclenchée. Les nouveaux statuts ont été ratifiés à l’unanimité par les membres du Conseil lors d’une réunion hier. Ils seront par la suite envoyés à la Government Gazette. Une fois rendu public, ce changement clé deviendra alors officiel. L’université procédera alors à l’appel à candidatures pour les nouveaux postes préconisés dans le rapport Manraj – Secretary to Council, Legal Affairs Director, Human Ressources Director, Chief of Facilities et deux Pro-VC. Cet exercice pourrait prendre quelques mois.
Une fois l’étape “gazetting” complétée, la balle sera dans le camps du vice-chancelier, le Pr Rughooputh, qui en tant que CEO de l’UoM devra « manage the change ». Lors de la réunion d’hier, il a une fois de plus réitéré son engagement pour procéder à l’application du rapport dans les meilleurs délais. Il a fait comprendre que l’institution va « full steam ahead » avec la restructuration.
Le Mauricien a tenté d’obtenir depuis ce matin une déclaration du Pr Rughooputh à ce sujet ; sa secrétaire devait nous faire comprendre à 9 h 30 qu’il était en réunion, précisant que « même s’il était libre, il ne répondrait pas. Envoyez un e-mail. » Chose que Le Mauricien a fait immédiatement. À 11 h 15, le VC aurait fait comprendre à un membre de son personnel qu’il allait répondre au courriel. Or, à l’heure où nous mettions sous presse, aucune réponse n’avait été obtenue…