Après une période de disette, on a assisté au réveil de l’écurie Rameshwar Gujadhur qui s’est offert un nouveau triplé après environ 5 ans. Cirac piloté par Bussunt ouvrit le bal avant que Bardottier ne mène à la victoire les outsiders Posse Comitatus et Fort Stride. Noel Callow est également sorti de sa léthargie en menant à la victoire Azapel dans l’épreuve phare, et Direct Approach dans la course de clôture où il n’y avait que cinq partants. David, Burke et Ségeon sont les autres jockeys à avoir inscrit leur nom au tableau des vainqueurs hier. Ce rendez-vous a aussi été marqué par la chute de Yannick Yeung Ki dans la première épreuve alors qu’il pilotait Massive Impact. L’apprenti mauricien s’en est heureusement sorti avec quelques contusions seulement. Il y avait aussi un incident impliquant Noel Callow et Paul Foo Kune et un autre entre Derreck David et Soodesh Seesurun. Ces deux cas seront entendus dans la chambre des commissaires des courses mardi.
Muet depuis la cinquième journée lorsqu’il s’imposa sur Sweep Forward, Noel Callow s’est remis sur les bons rails grâce à un doublé signé Azapel et Direct Approach. Le premier nommé offrit à l’écurie Gujadhur sa quatrième victoire dans une épreuve principale cette saison après Tandragee (2 fois) et Bulsara. Azapel qui était aligné pour la deuxième semaine consécutive, confirma qu’il était déclassé face à ses adversaires du jour où Seeking Angelo et Living With Heart était les plus prisés par les parieurs. Comme ce fut le cas la semaine dernière, le coursier de l’écurie Gujadhur fut impliqué dans un incident dans l’emballage final, changeant de trajectoire une fois le nez à la fenêtre. Penchant sur sa gauche, il incommoda Seeking Angelo qu’il avait déjà rattrapé à mi-ligne droite. La sirène retentit immédiatement après la course annonçant une enquête sur cet incident. Il fut établi que Seeking Angelo fut gêné sur quelques mètres lorsqu’il se retrouva sur les talons d’Azapel qui versait à l’extérieur. Cependant, les commissaires des courses étaient satisfaits que cette interférence n’affecta pas les résultats vu que Azapel se détachait de Seeking Angelo sur la fin. Noel Callow fut toutefois averti de faire plus d’effort à l’avenir afin de redresser sa monture.
C’est avec un champ de 5 chevaux seulement qu’on se retrouva dans l’épreuve de clôture suite au retrait de Captain Vedici qui a été déclaré «unfit to race» à midi hier. Les paris effectués dans cette course chez les bookmakers furent remboursés et ouverts à nouveau. Ce qui changea les données de la course où Deux Fabuleax partit cette fois avec de meilleures chances vu que celui qui semblait le mieux placé pour le sortir de son pas n’était plus là. Le véloce Rulerofmyheart se substitua à Captain Vedici, car il s’installa sur le flanc gauche de Deux Fabuleax après avoir dans un premier temps contourné Salute The Saint. Ce qui n’a visiblement pas plu à l’entourage de l’écurie Rousset. Derreck David qui pilotait Rulerofmyheart rapporta même dans la chambre des commissaires qu’il estime que l’assistant entraîneur de l’écurie Rousset, Soodesh Seesurun aurait fait des remarques désobligeantes à son égard. Direct Approach qui s’était assuré de la corde dans le dos du meneur, se montra ardent dans le dos de Rulerofmyheart en début de descente et afin d’éviter les talons de ce dernier, il fut repris à l’extérieur, forçant Salute The Saint en épaisseur. Le représentant de l’écurie Hurlywood perdit du terrain suite à cet incident et on fut sous l’impression qu’il se désintéressa de la course. Le futur gagnant fut lancé à environ 300 mètres de l’arrivée. Deux Fabuleax fit longtemps figure de vainqueur, mais Callow se démena comme un beau diable pour permettre à Direct Approach de prendre l’avantage au poteau.
L’épreuve d’ouverture fut marquée par la chute de Yannick Yeung Ki sur Massive Impact au début de la descente. Cet incident intervint suite au mauvais départ de Massive Impact qui entra en contact avec Jack Flash en deux occasions. La selle de Yeung Ki se déplaça lors de cet incident plaçant son cavalier en position délicate. Ayant du mal à contrôler sa monture, Yeung Ki parvint toutefois à diriger hors des barres intérieures sans trop gêner ses adversaires aux abords du Tombeau Malartic avant de se laisser tomber à terre. Fort heureusement, le cavalier mauricien s’en est sorti avec quelques contusions seulement. Massive Impact continua, lui, sa chevauchée en tête du peloton. Ce qui compliqua quelque peu la tâche de Jack Flash qui évoluait à l’intérieur de Fraser. Le futur gagnant Saziwayo ne précéda longtemps que American Emblem et King Tut et son cavalier attendit patiemment l’entrée de la ligne droite finale pour le diriger entre Jack Flash et Fraser. Fidelis fit impression à l’extérieur, mais manqua de punch contrairement à Saziwayo qui transperça le peloton pour gagner assez facilement devant American Emblem auteur d’une belle fin de course.
Cirac surprend Young Royal
La deuxième épreuve donna lieu à une arrivée pointue entre deux chevaux. La photographie donna l’avantage à Cirac qui vint surprendre Young Royal au poteau. Cet élève Rameshwar Gujadhur donna raison aux commissaires des courses d’avoir ouvert une enquête sur sa dernière course où il avait suivi de trop près. D’ailleurs, on attend toujours les retombées de cette enquête qui se fera probablement sans le jockey Corné Orffer qui a déjà regagné l’Afrique du Sud. Cette fois, confié à Sunil Bussunt, il courut caché en mid-field avant de faire valoir son bon finish dans la ligne d’arrivée où il coiffa le favori dans la toute dernière foulée. L’écurie R. Gujadhur en profita pour renouer avec le succès après 5 journées de disette. La déception vint de City Of Choice qui se contenta de la huitième place.
Rameshwar Gujadhur sortit en piste une deuxième fois au cours de la journée grâce à Posse Comitatus qui fit tomber Polar Royale qui faisait figure d’épouvantail suite à ses deux convaincantes victoires cette saison. On estimait Arabian Empire capable de mener les débats comme ce fut le cas quelques semaines plus tôt d’autant qu’il avait hérité d’un couloir intérieur, mais Posse Comitatus se montra plus véloce pour prendre le train à son compte. Cependant, en se rabattant à la corde, il gêna Arabian Empire qui dut être repris au 1250m. Pour cette faute, Bardottier plaida coupable de careless riding sous le Rule 160 A (e) et fut sanctioné d’une suspension d’une journée. Vu que le meneur ne partit pas sur des bases élevées, Ségeon déboîta sa monture en début de descente pour contourner le peloton avant de lui disputer le commandement. Polar Royale déborda également Posse Comitatus qui buta lorsque le favori se rabattit à la corde. Trouvé coupable de monte négligeante, Johnny Geroudis écopa d’une amende de Rs 25 000. Bardottier ne paniqua pas et attendit la fin des false rails pour lancer sa monture à l’intérieur. Contrairement à ses sorties précédentes, Polar Royale manqua d’accélération. Posse Comitatus ne se fit pas prier et bien accompagné par son cavalier, il força la différence à quelques dizaines de mètres de l’arrivée.
L’écurie R. Gujadhur réalisa son triplé et Bardottier son doublé grâce à Fort Stride qui courut en net progrès et qui créa la surprise même dans son entourrage immédiat. Du reste, l’entraîneur déclarait avait la course qu’il n’accordait pas de réelles chances à son protégé. Ambassador Rex était donné comme grand favori de la course. Ce dernier se laissa piéger en demeurant dans le deuxième peloton qui comptait environ quatre longueurs de retard sur le groupe de tête mené par Blizzard Of Ozz. Le favori se rapprocha au bas de la descente où Joorawon avait laissé souffler sa monture. Abordant la dernière courbe en épaisseur Ambassador Rex ne se montra pas assez percutant pour disputer la victoire. Fort Stride qui avait bénéficié d’un parcours en or à la corde, sortit un joli coup de reins sans que son cavalier n’eut à vraiment puiser dans ses réserves pour remonter le meneur et s’imposer facilement.
La troisième épreuve n’a pas livré de surprise. Elle a vu la victoire de Ryder Cup qui confirma son étendard de favori pour passer à Rs 150 pour une mise de Rs 100 chez certains bookies peu avant le départ. Sweep Forward tenta de rééditer sa dernière course, mais vu l’insistance de Man Of His Word à son intérieur dans la descente, il dut fournir un effort avant de se placer aux avant-postes. Ce faisant, il incommoda Man Of His Word qui dut être repris par son cavalier. Dereck David réagit promptement, déboîtant sa monture dans le dos de son compagnon d’écurie afin de ne pas se laisser enfermer. Just B Brave se rapprocha pour prendre le relais en tête dans la dernière courbe. Ce qui n’a visiblement pas plu à son entraîneur qui dira dans le Stewards’ room que he was of the opinion that jockey Bardottier after securing the forward position should have saved his mount much more and not ask it to improve from the road. Callow dira dans la chambre des commissaires qu’il «expressed some concerns about the riding tactics adopted by some of his fellow riders». Paul Foo Kune et Budheswar Gujadhur rapportèrent eux, un incident en rentrant à la pesée entre le jockey Callow et Paul Foo Kune. Les commissaires des courses enquêteront sur ces deux cas mardi matin. Pour revenir au déroulement de la course, l’issue ne fit pas longtemps de doute. Dans la ligne droite finale, Ryder Cup prit l’avantage en quelques foulées avant de repousser avec une certaine assurance l’assaut de Shahruhk qui ne put être accompagné comme il se doit de l’être vu qu’il versa à l’intérieur. Sweep Forward termina, lui, sur les genoux. Le rapport du vétérinaire fait état que ce cheval a saigné, tandis que Bingelela qui effectuait sa reprise était distressed.
Tube Wave sur sa lancée
Convaincant vainqueur deux semaines plus tôt, Tube Wave a remis ça dans The Zillah Cup où ilforça sa stalle une première fois, copiant le geste de Southern Taste. Les deux chevaux furent vite repris avant que le départ ne soit donné après quelques minutes. Le coursier de l’écurie Maingard se plaça à la corde dans le dos d’Ice Trigger aux environs du poteau des 1400m. Ce faisant, il gêna Moon Raider. En tête, Forest Shelter avait réduit l’allure après avoir débordé Levanto pour s’emparer du commandement. Ce qui poussa David de demander un effort dans la première courbe afin de se rapprocher de la tête de la course. Burke déboîta à son tour sa monture au Tombeau Malartic afin de ne pas se laisser enfermer par Southern Taste. Par la suite, l’Irlandais attendit la dernière courbe pour solliciter Tuba Wave et un peu moins de 200 mètres pour se mettre vraiment en évidence. Carson City se montra accrocheur, mais dès que Tube Wave trouva son rythme, il confirma sa supériorité au sprint.
The Municipality of Port-Louis Centenary Cup se résuma finalement à un duel entre Soaring Free et Tornado Man à l’issue duquel le pensionnaire de l’écurie Merven eut le dernier mot. D’abord le champ fut réduit suite au retrait de Blue Berry qui avait fait des siennes dans les boîtes. Les mises effectuées sur ce cheval furent donc remboursées, tandis que 12 sous par roupie furent déduits des gains sur le gagnant. Le vétérinaire du club ordonna également aux handlers de retirer Dust In The Wind de sa stalle, mais ce dernier obtint le feu vert pour participer à l’épreuve. Le coursier de l’écurie Maingard s’élança maladroitement tout comme Harba. Les Racing Stewards ouvrirent une enquête sur le départ, mais les résultats furent maintenus après qu’il fut établi que ces deux chevaux avaient eu toutes leurs chances à l’ouverture des stalles. Pour revenir au déroulement de la course, on fut surpris de voir le duo de tête compter à mi-course une dizaine de longueurs d’avance sur le peloton mené par Captain High, et ce, en dépit du fait que le train ne fut pas lancé. Derreck David fut le premier à réagir, demandant un effort à Yoda Man dans la descente, tandis que Ségeon avait le loisir de laisser souffler sa monture. L’écart se réduisit pour passer à 5L à la route où le meneur lança le sprint. Il était alors évident que la tâche des finisseurs allait être compliquée. En effet, seul Tornado Man put inquiéter Soaring Free dans la ligne d’arrivée, mais ce dernier conserva l’avantage jusqu’au bout. Blue Berry et Dust In The Wind devront réussir un barrier trial avant de pouvoir retrouver la compétition.