Nous étions 21 – sélectionnés par la Croix Rouge de Maurice pour participer à un projet national. Est-ce que vous nous avez rencontrés ? « La Caravane de Dood » est passée à Mahebourg, Rose-Belle, Quatre-Bornes, Cascavelle, Grand-Baie, Flacq et Bagatelle du 4 au 10 avril. Les plus jeunes volontaires, encore en HSC, ainsi que le reste de l’équipe ont quitté leur travail, leurs familles et le confort de leur lit pour passer sept jours ensemble. Un objectif en commun: sensibiliser les Mauriciens à la réduction des risques des catastrophes naturelles, les gestes en premiers secours et la sécurité routière. Une première pour la Croix Rouge de Maurice. Et c’est grâce au soutien de la Plateforme d’intervention régionale de l’océan indien (PIROI) – représentée par Mathieu Pasquet et Patrick Payet – ainsi que des sponsors locaux que ce projet a pu voir le jour.  
Trois mois de préparation. Des dispositifs pas communs pour l’équipe de la Croix Rouge. Il a fallu trouver des dortoirs dans chaque région, des douches et une formule pour la livraison des repas destinés aux bénévoles. Car les caravaniers, tout comme les nomades, ont passé un seul jour dans chaque région. Après avoir installé leurs tentes à Mahebourg, avec pas moins de 200 participants dans les divers stands, les volontaires ont passé la nuit à Pointe Jérôme Youth Centre, centre de formation du ministère de la jeunesse et des sports. Une première journée terminée, fatigués mais satisfaits, les bénévoles étaient fin prêts à entamer la semaine qui les attendait. Ils ont pu fignoler leurs activités et stands respectifs. Le plus important : travailler en équipe. Nous avions oublié qui nous étions – étudiants, cadres, médecins, directeurs, psychologue, ingénieurs. Nous étions la Croix Rouge de Maurice et fiers de l’être.  
Bis repetita. À Rose-Belle, au Vieux Moulin, les caravaniers n’ont pas chômé. Plus de 300 personnes sensibilisées. Les volontaires ont passé la nuit au centre de jeunesse. Le lendemain la caravane a pris la direction de Quatre-Bornes. La mairie était en effervescence. Petits et grands, jeunes et moins jeunes ont profité des formations gratuites en premiers secours que proposait la caravane, des conseils en sécurité routière prodigués par la police et ceux des sapeurs-pompiers. On prend les mêmes et on remet ça – La caravane se rend ensuite à Cascavelle, Grand-Baie, Flacq et enfin à Bagatelle. Plus de 2000 personnes sensibilisées en ces lieux.
Un mois s’est écoulé et les liens qui se sont tissés parmi ces volontaires se sont consolidés; ils ont partagé une expérience hors du commun, humanitaire, et surtout qui a réveillé le bénévole en eux. Cela aura pu être vous. Il vous suffit de faire un premier pas vers la Croix Rouge de Maurice et on se charge du reste.
Le dimanche 8 mai marque la journée mondiale de la Croix Rouge. À cette occasion, les volontaires et les membres seront présents à travers l’île du samedi 7 au lundi 9 mai pour la quête nationale de la Croix Rouge. Nous sommes Partout, Pour Tous. Merci d’avance pour votre contribution.