Comme tout propriétaire, voir son cheval remporter une course classique est un rêve qui devient une réalité. Cette joie, Reynolds Cheung, co-propriétaire de Polar Bound, l’a vécue en compagnie de Mmes L. Benoît, V. Rampersad, et H. Amiran et S. Jeenally.
Reynolds Cheung est le frère cadet de l’ancien commissaire et président du Mauritius Turf Club, William Cheung. Il s’est adjoint à l’écurie Rameshwar Gujadhur il y a déjà quelques années.
D’emblée, il dira que ce fut «une joie indescriptible de voir Polar Bound l’emporter. Nous étions tous vraiment contents. C’est vrai que ce fut une surprise. Je dirai que ce fut la surprise du chef, car la majorité des pundits n’avaient pas osé le désigner comme gagnant. Je peux les comprendre, car il n’est pas de l’étoffe de Tales Of Bravery ou de Tandragee. Nous le considérions néanmoins comme un très bon cheval.»
Pour soutenir ses dires, Reynolds Cheung soutient que «Nous avions fondé de gros espoirs en lui l’année dernière. Il fut malchanceux dans la Duchesse et aussi dans le Barbé. Dans la première classique de 2013, il tarda avant de trouver le passage alors que Solo Traveller progressait à l’extérieur. Dans le Barbé, il fut déboîté par son jockey et ce fut Tales Of Bravery qui profita du passage. Cette fois, c’est Tales Of Bravery qui a dû attendre pour trouver le jour.»
Reynolds Cheung a aussi parlé d’autres déboires de Polar Bound l’année dernière jusqu’à son saignement lors de la 28e journée.
Comme Rameshwar Gujadhur, il tient en haute estime le jockey Fausto Durso.
« L’année dernière, nous n’avions pu obtenir les papiers nécessaires pour que Corne Orffer monte dans la Coupe du Cent-cinquantenaire. Cette fois, nous avons mis les bouchées doubles pour que Fausto Durso soit en selle. C’est quelque part une satisfaction personnelle d’avoir remporté la Barbé Cup. Quand on a vu le jockey brésilien à l’oeuvre lors de la journée de samedi, je me suis dit qu’on n’avait pas encore vu la vrai valeur de Polar Bound. C’est un très bon jockey et il a su tirer le maximum de sa monture. Je me souviens aussi que Karis Teetan qui avait remporté 4 courses avec lui en Afrique du Sud s’était dit étonné que ce cheval n’avait gagné qu’une fois au Champ de Mars. Polar Bound a offert à l’écurie sa première victoire classique et à nous, ses propriétaires. Espérons que d’autres victoires suivront.»