Rezistans ek Alternativ continue son combat contre la braderie de notre patrimoine naturel. Dans sa conférence de presse, le parti a dénoncé l’inaction des autorités dans la protection des wetlands, de la nationalité mauricienne et des plus démunis.

Lors de sa conférence de presse, hier, le parti a tenu à rappeler que le communiqué officiel émis par le groupe NMH, affirmant que les constructions aux Salines, Rivière-Noire, est totalement erroné. « Nous maintenons qu’il y a bel et bien un wetland de catégorie 1 à ce même emplacement », a soutenu Kugan Parapen. Le parti s’interroge d’ailleurs sur la construction d’un chemin d’accès, à Rivière-Noire, qui devraient coûter quelque Rs 400 millions à Landscope Mauritius.

Ce dernier s’est toutefois dit satisfait de la mise en place d’un Technical Committee, où participera ReA, avant d’octroyer un EIA au groupe NMH. Une petite victoire pour le parti qui continue son combat contre la braderie du patrimoine naturel. Kugan Parapen a aussi critiqué les mesures routières prises par le gouvernement. Selon lui, le problème devrait être traité de manière différente avec, notamment la formation des automobilistes. La limite sur la vitesse et l’alcool est une manière simpliste pour adresser le problème, a-t-il soutenu.

D’autres thèmes ont aussi été évoqués lors de la conférence de presse, dont la vente des passeports et la gestion de la crise des logements à Maurice. ReA a une fois de plus réitéré son soutien aux grévistes de St Malo, Baie du Tombeau qui n’ont pas encore obtenu de maison.