Rezistans ek Alternativ a décidé de camper sur ses positions dans l’affaire de construction d’un hôtel dans le Sud de l’île. Dans une conférence de presse, tenue samedi, le parti politique demande un face-à-face avec sir Anerood Jugnauth. D’autres sujets ont été abordés, dont l’affaire Sobrinho, la NMH saga et la relance du projet Petroleum Hub à Albion.
« Les habitants ne veulent pas que le Sud soit transformé en station balnéaire. Ils ne veulent pas que le modèle de développement touristique du Nord soit implanté dans le Sud», soutient Ashok Subron de Rezistans ek Alternativ. Il affirme que le groupe Currimjee « ne pourra pas faire appel contre l’injonction du tribunal de l’environnement en février 2017 de geler la construction de l’hôtel ».
Il a aussi rebondi sur « les commentaires injurieux » du Mentor Minister, sir Anerood Jugnauth, à l’encontre de ceux s’opposant au projet : « On demande à SAJ et au groupe Currimjee de présenter leurs excuses en cour. Et on met SAJ au défi de faire un face-à-face public avec les habitants des circonscriptions 11, 12, 13 et 14. »
En ce qu’il s’agit de la saga NMH, Jean Yves Chavrimootoo, membre du parti, est satisfait de la rencontre avec le Special Investigator durant la semaine. Une « further déclaration » est prévue avec ce dernier, lundi. « Une première victoire » pour Rezistans ek Alternativ. Néanmoins, le parti réitère sa demande d’un Fact Finding Committee présidé par un ancien juge de la Cour suprême dans cette affaire. Ils comptent suivre de près cette affaire et condamnent « les tentatives des principaux concernés d’utiliser les travailleurs pour justifier leurs fantasmes boursiers ».
Par ailleurs, Rezistans ek Alternativ est revenu sur l’affaire Sobrinho dans « une perspective systémique ». Il demande que le cadre légal soit revu pour empêcher d’autres Sobrinho d’opérer librement dans le pays. Pour Stéphane Gua, « Maurice est vendu comme une commodité à l’étranger » et il avance que notre cadre légal permet aux hommes d’affaires sans scrupules, somme Sobrinho, de blanchir leur argent à Maurice. Il demande, de ce fait, l’abrogation de la Non Citizen Property Restriction Act et du Property Development Scheme qui ont contribué à la « dilapidation du patrimoine foncier du pays. Tous les principaux acteurs des gouvernements précédents et actuels ont contribué à éroder le patrimoine du pays ».
Pour ce qui est du projet de construction d’un Petroleum Hub à Albion, Rezistans ek Alternativ s’y oppose catégoriquement et soutient les groupes citoyens de la région.