“Un pèlerinage vers Pomponette.” C’est ce qu’a déclaré Ashok  Subron, membre du comité national de Rezistans ek Alternativ, suite aux récentes visites de SAJ, Paul Bérenger et de Mahen Jhugroo à Pomponette.

“Il ne suffit pas d’en parler, il faut aussi agir”, a-t-il soutenu, ce matin, dans la conférence hebdomadaire du parti. “Ce défilé de dirigeants politiques fait suite au soulèvement citoyen, le 1er Mai dernier”, a-t-il ajouté. Le parti demande que la plage de Pomponette soit de nouveau proclamée publique, sans quoi, il menace d’autres actes de désobéissance civile.

Rezistans ek Alternativ a, en outre, tiré à boulets rouges sur le patronat ainsi que sur Business Mauritius qui semble, selon le parti, agir en faveur du Secteur Privé uniquement et non pas dans l’intérêt des citoyens. Kugan Parapen, autre membre du comité national, s’interroge sur la prise de position du Premier ministre face aux récentes propositions pré-budgétaires du secteur privé : “Pravind Jugnauth courbera-t-il le dos devant le lobby irresponsable du secteur privé ?”

Dans le deuxième volet des discussions, Michel Chiffonne, autre membre du comité national du parti éco-socialiste, s’est appesanti sur la réforme électorale, rappelant la position inchangée du parti sur le Best Loser System. “Que se passera-t-il pour les prochaines élections qui avancent à grand pas ? Les candidats devront toujours se classer dans 4 petites cases ?”, s’est-il demandé.