Le parti politique écosocialiste Rezistans ek Alternativ (ReA) demande des éclaircissements au Premier ministre, Pravind Jugnauth, quant à une éventuelle augmentation de la pension de vieillesse, comme annoncé plus tôt durant la semaine.

« ReA souhaite que le Premier ministre et son gouvernement apportent des éclaircissements quant aux mesures annoncées », souligne Kugan Parapen, membre du comité national de ReA. Ce dernier s’interroge sur la véracité des propos du Premier ministre annonçant une augmentation de la pension de vieillesse s’il devait être réélu et se demande d’où va sortir cet argent. « Comment va-t-il doubler la pension de vieillesse ? Li pou tir sa depi pos bann maléré ? Dépi pos lapopilasyon ? Li pou andet pei-la, ouswa li pou tir sa ar la classe capitaliste ? » se demande-t-il.

Kugan Parapen estime que cette question concerne toute la population et pas uniquement les personnes âgées. « À Maurice, par rapport à notre Produit intérieur brut (PIB), il n’y a que 20% de prélèvement comme taxe directe ou indirecte, tandis que dans des pays avec un meilleur système social, il y a un prélèvement fi scal de plus de 40% du PIB qui offre un bon safety net aux citoyens. Pourquoi à Maurice nous ne prélevons que 20% ? C’est parce que notre système est extrêmement tolérant envers les possédants qui ne contribuent pas à la société », explique-t-il. « Si Pravind Jugnauth décide que ce sont ces possédants qui vont fi nancer cette mesure, très bien, mais on ne pense pas que ce sera le cas, car ce sont eux qui financent les partis politiques », ajoute Kugan Parapen.

Commentant l’actualité politique et les tergiversations sur la date des élections, ReA déplore l’attitude du Premier ministre. « On a l’impression que le PM n’est pas maître du calendrier et que la date des élections est infl uencée par le case de Navin Ramgoolam. Il agit à la va-vite avant le 15 novembre. Nous lui demandons donc d’agir de façon responsable. »

ReA s’interroge aussi sur la dissolution du Parlement avant que la question de la déclaration ethnique n’ait été abordée. « Si li ferm parlman san fer amandman, il va agir encore une fois de manière irresponsable », s’est insurgé Kugan Parapen. Par ailleurs, selon lui, ces élections vont prouver que Maurice est « prêt pour le multipartisme, s’éloignant de la bipolarisation traditionnelle. » Il avance : « Chez ReA, nous pensons que ce sera une lutte à plusieurs contrairement à ce que peuvent penser quelques observateurs politiques. »

Dans cette optique, ReA reste favorable à une alliance avec les partis de gauche. Répondant à une question de la presse quant à l’appel lancé par le leader du MMM Paul Bérenger pour rallier tous les partis de gauche, Kugan Parapen répond : « Faudrait encore que le MMM soit un parti de gauche. Ses partisans le sont peut-être, mais le parti lui-même, c’est quelque chose d’autre. » À savoir que Kugan Parapen sera candidat au numéro 18.