“Nous serons probablement arrêtés mardi.” C’est ce qu’a avancé Ashok Subron du parti écosocialiste Rezistans ek Alternativ, lors d’une conférence de presse, hier à Moka. La raison : une histoire de casseroles.

“Cette politique de répression ne nous effraie pas”, a soutenu Kugan Parapen, membre de ReA, hier. Dénonçant les tentatives d’intimidation du gouvernement depuis trois mois déjà, le parti écosocialiste tient bon et ne lâche pas prise. En effet, deux activistes du parti soit Ashok Subron et Stefan Gua ont été convoqués par la Central CID pour le “deal papa/piti”, soit “une affaire qui remonte à trois ans déjà.” “Nous avons reçu la visite de la CCID vendredi pour nous annoncer que deux de nos membres sont convoqués aux Casernes centrales, mardi à 9 h, dans l’affaire de contestation contre le deal papa/piti et dans l’affaire des casseroles au jardin de la compagnie où l’on avait symboliquement protesté”, a révélé Kugan Parapen.

Suspectant une manoeuvre répressive de l’alliance gouvernementale pour déstabiliser ReA, les membres du parti donnent rendez-vous aux activistes et supporters du parti et leur demandent de les rejoindre mardi quand “Ashok Subron et Stefan Gua seront probablement arrêtés.”