« Rezistans ek Alternativ veillera au grain. » C’est ce que soutient le parti pour l’année 2019 qui s’annonce mouvementée. Réitérant son engagement dans la sauvegarde et la protection du patrimoine naturel de l’île, Rezistans ek Alternativ (ReA) conteste catégoriquement plusieurs projets de construction de Smarticities, notamment dans le Sud. Le parti a également lancé la campagne officielle pour l’augmentation du salaire minimal des employés d’hôtels.

« Le boom touristique ne bénéfi cie pas aux petits employés d’hôtels qui ont pour la plupart un salaire variant de Rs 11 000 à Rs 13 000 », soutient Ashok Subron de ReA. Dans sa première conférence de presse de l’année, le parti écosocialiste a tenu à rappeler les nombreux combats qu’il mènera, notamment dans le Sud avec la construction de Smartcities, aux Salines de Rivière-Noire contre la construction d’un hôtel sur une zone marécageuse et à Pomponette entre autres, soutenant ainsi le collectif citoyen Aret Kokin Nu Laplaz. « Les tourism earnings bénéficient principalement à quatre grands groupes, notamment les propriétaires d’hôtels, les propriétaires rentiers, les Management Companies étrangères et le Top Management étranger des hôtels. » Le parti demande ainsi un salaire minimum de Rs 15 000 pour les employés d’hôtels. “Nous demandons aussi la mise en place d’un Fast Track Committee pour étudier l’application de cette demande”, ajoute Ashok Subron. “Des actions de masse ne sont à exclure cette année”, dit-il.

Concernant l’éducation gratuite, ReA trouve cela malhonnête de la part du gouvernement de parler de gratuité alors qu’il y aura tout de même des frais à payer. Le parti émettra un communiqué la semaine prochaine à cet effet.