Le prélude de la deuxième classique de la saison s’annonce alléchant avec quelques-uns des meilleurs sprinters de l’île qui croiseront le fer. Battu à la régulière la dernière fois, Nordic Warrior tentera de remettre les pendules à l’heure face à une horde de finisseurs très affûtés.
Le strong galloper d’Alain Perdrau s’était fait sèchement battre face à l’élite à sa dernière incursion. Il faut cependant faire ressortir qu’il avait auparavant marqué les esprits sur la distance du jour. S’il est vrai que Streetbouncer et Reim sont aussi réputés pour être véloces au départ, on les voit mal contrer Nordic Warrior, malgré sa mauvaise ligne, s’il fait de la pole position sa priorité. S’il échoue dans cette démarche, son cavalier pourra tout aussi bien suivre et  accélérer en fin de parcours comme il l’avait fait la dernière fois.
Du côté des finisseurs, Tandragee et Casey’s War auront de la répartie. Précédé uniquement de One Cool Dude à sa dernière incursion, Tandragee aura une belle possibilité de se racheter. Facile au train, on le voit avec une chance de premier ordre s’il parvient à se placer dans le sillage du meneur en vue du sprint final.
L’élève de Ricky Maingard a, en revanche, des excuses à faire valoir car une gêne lui avait été décelée à sa dernière sortie. Casey’s War a eu tout le temps de se refaire une santé et il abordera cette échéance avec un bon capital fraîcheur. Comme le train pourrait être soutenu, il devrait être mis dans les meilleures conditions pour se manifester au finish.
Avec son faible handicap, Streetbouncer pourrait jouer le trouble-fête sur la partie initiale mais il affronte des adversaires redoutables ce samedi et sa seule chance résidera dans sa capacité à faire le trou sur le peloton car il n’a pas les armes pour lutter au finish. Reim, qui bénéficiera de l’apport de Nooresh Juglall, a été gâté au niveau du tirage, ce qui devrait à bien l’aider à se positionner au cas où il n’arrive pas à mener les débats. Il faudra compter avec lui en cas de toute défaillance des favoris.
Azapel et Split The Breeze seront les deux représentants de Shirish Narang. Après avoir frôlé la victoire lors de la 8e journée, Azapel a été moins à son avantage à sa sortie précédente. Il sera aux prises une nouvelle fois à des adversaires coriaces et son faible handicap risque de ne pas suffire pour prétendre à la victoire. La nouvelle unité Split The Breeze a, elle, été patiemment entraînée en vue de cette course mais elle devra sortir le grand jeu pour s’imposer en cette compagnie.