Deux accidents de travail fatals en l’espace de 24 heures. Alors que hier les proches d’Eddy Vacher (55 ans), qui a trouvé la mort dans le port, inhumaient le défunt, un autre drame a frappé à Riche-Terre. Clyde Eddy Allaghen, un mécanicien de 42 ans s’est retrouvé écrasé sous une pelleteuse JCB sur le chantier d’Agro Bulk Industrial Zone à Riche-Terre. L’autopsie pratiquée sur l’employé de Leal Équipement Ltée attribue les causes du décès à une « traumatic asphyxia ».
Selon les premières indications disponibles dans les milieux autorisés de la police, il était peu avant 15 heures hier après-midi quand le drame est survenu sur le chantier d’Agro Bulk Industrial Zone à Riche-Terre. Les supérieurs hiérarchiques du mécanicien Clyde Allaghen chez Leal Équipement Compagnie Ltée devaient le dépêcher sur le chantier d’un client en vue de réparer la pelleteuse qui était en panne.
Alors que Clyde Allaghen exécutait sa tâche sur le chantier, l’irréparable s’est produit. À un certain moment, le « bucket » de la pelleteuse s’est malencontreusement détaché pour tomber lourdement sur le mécanicien âgé de 42 ans. Le « bucket » est demeuré sur le blessé en attente des secours en vue de son transport par le Samu au Sir Seewoosagur Ramgoolam National Hospital (SSRN) dans le Nord. Le mécanicien a rendu l’âme hier après-midi à peine son admission à l’unité de soins intensifs.
Le corps de Clyde Allaghen a été par la suite transféré au Princess Margaret Orthopaedic Centre à Candos à des fins d’autopsie. L’examen post mortem pratiqué par le Principal Police Medical Officer (PPMO), Maxwell Monvoisin, a conclu le décès à des suites de « traumatic asphyxia ». La famille de l’ancien employé de Leal Équipement Ltée à Grande-Rivière s’organisait activement ce matin en vue des funérailles de Clyde Allaghen cet après-midi. Sa compagne Caroline Pierre-Louis nous fait le récit de la journée d’hier.
« Gramatin li finn ale boner depi 6 h. Li ti pe dir mwa li ti pe somey ankor, me li finn al travay kan mem. Monn sonn li dan la zourne pou dir ki mo pou prepar dipain frir pou li. Mo ti pe dir li fer mwa kone kan li pou rantre, pou li gagn dipain la so so… » Mais Clyde Allaghen ne rentrera jamais. « Kan monn gagn sa nouvel-la, mo finn al lopital mo ti krwar li finn admett, me an rout monn gagn enn kout telefonn ek mo finn aprann ki Clyde finn ale… Monn res plore lor bistop », a-t-elle expliqué.
Clyde Allaghen laisse derrière lui trois enfants (une petite fille de deux mois et demi avec sa conjointe, et un garçon et une fille avec sa première épouse). Caroline Pierre-Louis décrit son compagnon comme étant très serviable, généreux et « li pas so bann zanfan avan li ». Les funérailles de Clyde Allaghen sont prévues cet après-midi en l’église de Saint Sacrement à Cassis.
Dans un communiqué qui nous est parvenu en début de soirée hier, la direction de Leal Équipement Ltée annonce le décès de son employé avec regret. Il est souligné que « la direction s’engage à ce que les circonstances exactes de l’accident soient éclaircies par respect pour la famille du défunt et attend les rapports d’enquête des différentes parties concernées. Leal Équipement Ltée se réserve de tous commentaires aux médias sur les circonstances de l’accident mais assure cependant sa pleine coopération avec les autorités ». Et de faire ressortir que les employés de Leal Équipement Ltée et du Groupe Leal sont affligés par ce décès.
Une cellule d’écoute psychologique a été mise en place ce matin au sein de la compagnie. La police de Terre-Rouge et les officiers du département Health and Safety du ministère du Travail s’activent en vue de déterminer les circonstances exactes de cette tragédie.
Alors que nous abordons les dernières semaines de l’année 2011, le triste bilan des accidents de travail fatals s’alourdit. Rien que cette semaine : deux cas d’accident entraînant mort d’homme sur les lieux de travail en 24 heures. Depuis le début de 2011, les statistiques affichent 16 accidents.
Les proches de Clyde Allaghen, dont son frère Jean-Marie (notre collègue au Mauricien), sont affligés par ce tragique accident. Nous présentons notre sympathie à la famille endeuillée.