Une unité avicole a été lancée mardi matin à la Richelieu Open Prison. 1 050 poussins ont été offerts par la compagnie AVI Pro Ltd, partenaire des services de la prison dans ce projet mené en collaboration avec l’Agricultural Research & Extension Unit (Areu) et le ministère de l’Agro-industrie qui le finance d’ailleurs à hauteur de Rs 700 000. « Ce projet nous permet de relancer les activités dans le registre spécifique de la Richelieu Open Prison et de renforcer nos prestations en termes de réinsertion des détenus qui ont ainsi la possibilité de découvrir et d’apprendre un autre métier qui les rendra économiquement indépendants à leur sortie », a expliqué le commissaire des prisons Jean Bruneau.
« Il y a quelques mois, en accord avec le service vétérinaire et le ministre de l’Agro-industrie, nous avons vécu un très triste moment quand il nous a fallu abattre tout notre cheptel pour cause de maladie. C’était un moment bien triste pour tout le monde, personnel de la prison comme détenus, car ces animaux avaient été nourris et élevés avec soin et affection. » C’est en ces termes que le commissaire des prisons Jean Bruneau a procédé mardi au lancement de l’unité avicole de la prison ouverte de Richelieu.
Ouverte car cette institution carcérale accueille « les détenus qui ne sont pas loin de terminer leur sentence et les “first offenders” », précise Vishwanath Bumma, Superintendent & Senior Superintendent of Prison et officier responsable de l’établissement. 123 détenus composent actuellement la population carcérale de la Richelieu Open Prison. Une dizaine seront affectés à l’unité avicole. D’autres sont engagés dans les différents ateliers de travail (voir plus loin).
S’agissant de l’unité avicole, 1 050 poussins ont été offerts par AVI Pro Ltd, membre du groupe FAIL, et compagnie partenaire des services des prisons dans le cadre de ce projet. La prison a, pour sa part, fait acquisition de 50 poules pondeuses. « Une production de 900 oeufs quotidiennement est attendue de cette unité », devait préciser Jackie Kamanah, Prison Officer qui officiait au lancement du projet.
Robert Soupe, directeur d’AVI Pro Ltd, a de son côté mis l’accent sur « l’importance d’un tel projet en termes d’efforts pour la réhabilitation et la réinsertion de ceux que j’appelle les “pensionnaires” des prisons. Nous avons, à AVI Pro Ltd, répondu favorablement et spontanément à la requête du CP Jean Bruneau en ce sens ». Ce projet, a-t-il souligné, « est une initiative très honorable et louable des services de la prison car il va certainement aider plus d’un “pensionnaire” à retrouver sa place au sein de la société active. À leur sortie, ils seront armés pour réintégrer dignement la société ».
Le partenariat public/privé a été salué par le commissaire des prisons. De la conception du projet à sa réalisation, la route a été longue, a noté Jean Bruneau. « Cependant, rien n’aurait été possible s’il n’existait une réelle collaboration entre la prison, le Fonds international de développement agricole, le secteur privé, via AVI Pro Ltd, et le secteur public, à travers l’Areu et le ministère de l’Agro-industrie. » Sylvain Chung de l’Areu, également présent au lancement, devait abonder dans le même sens.
Dans cet esprit, a repris Jean Bruneau, « la mise en opération de cette unité avicole vient ainsi s’ajouter aux activités déjà existantes au sein de nos prisons et surtout ici à Richelieu. Outre d’offrir une autre porte de sortie aux détenus en termes de réinsertion, ce projet est en ligne avec la politique nationale d’autosuffisance alimentaire ». Comme le relève Vishwanath Bumma, « 900 oeufs par jour est un chiffre qui dépassera la consommation pour les différentes prisons. De ce fait, nous pensons mettre le surplus en vente via la boutique de la prison afin que les officiers puissent s’approvisionner ».
Une surface de 330 m2 a été aménagée dans l’enceinte de la Richelieu Open Prison pour abriter 2 000 pondeuses. Respectant les consignes du ministère de l’Agro-industrie, ce bâtiment se décline en deux départements : l’un destiné à l’élevage de poussins et l’autre à la production des oeufs.