Rien ou presque ne semble pouvoir arrêter l’association Maingard-Lerena en ce début de saison. Avec maintenant cinq victoires dans son escarcelle, grâce notamment aux succès Kimberly Al et Parado, Brandon Lerena prend deux longueurs d’avance sur son plus proche poursuivant au classement des jockeys et permet même à Ricky Maingard de monter sur la deuxième marche du podium du côté des entraîneurs avec Rs 793 000 de gains. Quand on sait que les grosses pointures telles que One Cool Dude, Desert Sheik ou même Censored n’ont pas encore débuté leur campagne, autant dire que le meilleur reste à venir.
« It’s always good when you’re winning. Like they say, aim for the stars and you’ll reach the sky ». Des étoiles, c’est justement ce qu’a mis Brandon Lerena dans les yeux de plusieurs turfistes lors du dernier acte suite à ses deux montes pleines d’assurance sur Kimberly Al et Parado. Après un parcours mitigé avec Alain Perdrau en 2011, le Sud-Africain, qui jouit cependant d’une belle réputation à Durban, compte bien marquer les esprits pour son retour au Champ de Mars. Avec un bilan de cinq victoires et quatre placés au cours des trois premières journées de compétition, le cavalier de Ricky Maingard semble donc bien parti pour connaître une saison faste.
En menant Kimberly Al à sa première victoire sur notre turf, Brandon Lerena n’a fait que confirmer sa science du pas puisqu’il n’a point bousuclé sa monture durant la course. La suite, nous la connaissons avec l’envolée de Kimberly Al dans la ligne d’arrivée. « Kimberly Al relaxed nicely today. He was lucky to have a good pace and draw and showed that he can run on strong. It would seem he does not have BMT (NDLR : Big Match Temperament) but I did fancy his chances before the race. I knew that he could only get beaten by his own wrong doings, if he pulls and does not relax. He did pull a little bit in the back straight, so I just dropped back and let him relax until the end of the race. I think there’s a lot more to come from him, provided we find the races with the right pace for him », nous a déclaré l’actuel leader au classement des jockeys.
Récompense du travail d’équipe
Il tint cependant à souligner le gros travail abattu par toute l’équipe pour ramener ce coursier à son meilleur niveau, notamment par Julie Dupavillon, l’épouse de l’assistant-entraîneur. « A lot of work has been done by our assistant’s wife who’s tried to get him to relax in Floreal. There has surely been a lot of factors that have contributed to his win today. I don’t think it was just the pacifiers. A lot of hard homework was done with him ». Ricky Maingard abonda aussi dans le sens de son cavalier. « Je crois d’abord que tout le crédit revient à Julie Dupavillon qui s’est donné beaucoup de peines avec ce cheval pendant l’entresaison au Club Hippique à Floréal pour essayer de le cerner et le stabiliser. Kimberly Al est très difficile à monter et à comprendre mais je dois dire que Brandon s’entend très bien avec lui. Il me disait même durant la semaine que le cheval commençait à s’assagir et à lui faire confiance. Je pense que c’est très important pour n’importe quel cheval et cela a payé aujourd’hui. Cette victoire fait énormément plaisir mais le crédit ne me revient pas ».
« C’est vrai qu’il a gagné avec les pacifiers et on ne peut pas dire que cet équipement ne l’a pas aidé. Cependant, il ne l’utilise pas à l’entraînement où il semblait pourtant s’être assagi. J’espère que cela va continuer. C’est un cheval délicat, vous êtes comme sur des braises avec lui, il peut éclater à n’importe quel moment. Mais on va savourer cette victoire. On a beaucoup attendu et les propriétaires ont été exceptionels pour avoir pris autant de patience avec lui », a poursuivi l’entraîneur. La patience a également été récompensée avec Parado dans The Professor Hassan Raffa Cup, même si des doutes subsistaient par rapport au parcours. L’alezan, qui a évolué une seule fois sous les ordres de Ricky Maingard depuis son transfert de l’ex-écurie Maigrot, a sorti une belle pointe de vitesse finale pour venir régler ses adversaires, à la grande satisfaction de son entourage.
« …une pensée spéciale pour Hugues Maigrot… »
« On n’a pas trouvé la bonne solution avec Parado l’année dernière. Le cheval était bien mais on pensait que la distance d’aujourd’hui était un peu courte pour ses aptitudes. Mais c’est toujours bien d’aligner les chevaux sur une distance un peu plus courte que celle qu’ils préfèrent, surtout s’ils n’ont pas couru depuis un moment. C’était une très belle monte de la part de Brandon et je suis très content de remporter une course avec de nouveaux propriétaires. J’ai aussi une pensée spéciale pour Hugues Maigrot qui avait acheté ce cheval. Il n’est pas là aujourd’hui mais sa mère le représente en quelque sorte », devait commenter son entraîneur. Pour Brandon Lerena, c’est surtout l’élément de fraîcheur et le pas de la course qui ont été les artisans de cette victoire. « Parado has run well over 1500m, so obviously the 1365m seemed a touch too short but he was fresh. He had picked up nice weight, he was showing a lot of enthusiasm in his work. He was not flat by any means and he was ready for a shorter trip. I think my boss freshened him up for this race and that helped. It always helps when there are frontrunners in a race as the best horse always wins » .
Rebel’s Game et Captain’s Cronicle étaient les deux autres partants de Ricky Maingard pour ce troisième acte. Le premier nommé, qui en était à ses débuts, n’a pu justifier sa cote de favori mais son cavalier est d’avis que cette mise en jambes devrait lui être bénéfique. « Rebel’s Game was a bit green. I think he needed the experience today. He showed to me that he was a bit green during the barriel trial but racing is a lot different with lots of noise and people around. It can be very intimidating for a young horse who is only three years old. As much as it’s disappointing, there are reasons for him to be green ».  Captain’s Cronicle est, quant à lui, à créditer d’une course honorable au vu du déroulement de l’épreuve. « The pace did not quite suit Captain’s Cronicle. I wanted to make my run a bit earlier but Apple Pie was on my outside. I tried to make a move to intimidate him but Captain’s Cronicle got disappointed. He stayed on well though. I think he would have run a different race and end up closer if he had got out early but you never know. But it was a very good run going forward ».