La moisson aurait sans doute dû être meilleure mais l’écurie Maingard peut se satisfaire d’avoir pu tirer son épingle du jeu samedi dernier grâce au succès attendu de Bandido Caballero dans l’épreuve de clôture. Avec maintenant trois victoires au compteur, l’établissement dirigée par Ricky Maingard perd un rang au classement général mais reste dans le sillage du trio de tête avec Rs 473 000 de prix remportées.
Brandon Lerena pouvait légitimement aspiré à une belle journée avec plusieurs montes intéressantes, mais il lui a manqué un soupçon de réussite, le Sud-Africain devant même attendre la dernière course de la journée pour s’illustrer. « I think I should have had one or two more winners than what we had today but that’s part of racing. You live to learn and we have to improve », nous a dit d’emblée la cravache de l’écurie Maingard qui n’a pas cherché à tourner autour du pot quand nous l’avons rencontré samedi dernier. Si Tigre Libre et Blaze Of Noon n’ont pu justifier la confiance placée en eux, Bandido Caballero a, en revanche, été exact au rendez-vous, même s’il lui a fallu puiser dans ses réserves pour y arriver.  
« Bandido Caballero has got a very good turn of foot and won a very good race. Today, we wanted to keep him in a comfortable position and not too far back in the field as it had cost him the race running like that in his previous outings. He jumped well and I did not have to ask him too much to be in that position. You have to bear in mind that he had to come from far back when he had a run on the rails last time. Today, he had to come out for it and it’s a lot more difficult than what it looks. So, I think it’s a win full of merit. It was not his ideal trip but he’ll be better over 1600m even against tougher opposition », nous a soutenu notre interlocuteur. Son entraîneur pense, pour sa part, que c’est au courage que son coursier est allé chercher cette victoire. « Ce n’est plus aussi facile pour Bandido Caballero puisqu’il monte de classe et court contre de meilleurs chevaux. Il a fait une très belle course mais il ne faut pas oublier que c’est un petit cheval et il a dû batailler dur pour pouvoir gagner. Je savais que ce serait difficile parce qu’il y avait de bons chevaux, mais je pensais aussi qu’il avait suffisamment de ressources pour venir l’emporter ».
« Al Mahara was unlucky »
L’écurie Maingard fondait aussi beaucoup d’espoir sur Tigre Libre dans The Great Gusto Plate. Bien qu’il en était à sa première participation au Champ de Mars, ce jeune coursier s’était attiré la faveur des turfistes mais il a dû se contenter du dernier accessit, n’ayant pu bénéficier d’un clear run en fin de parcours. « It was a very good first run for him. If he had been a bit closer, he would have been in a better position to strike at the top of the straight. He ran on very well but he had too much ground to make up », nous a déclaré Brandon Lerena à son sujet.
Al Mahara, qui avait tapé dans l’oeil lors de ses derniers galops, joua aussi de malchance dans son épreuve. En effet, le fils de Dynasty eut un parcours compliqué à la corde et sa tâche se corsa davantage dans la ligne d’arrivée quand il eut à changer de ligne. « Al Mahara was unlucky. The horse on my inside had not committed to his position and he was messing my horse’s race around. Derreck (NDLR : Colour Of Courage) then came to my outside. I think he would have done better had he been one-off as he would have had a clear run in the final straight », nous a confié son cavalier.
La déception est aussi venue de Blaze Of Noon qui termina bon dernier de son épreuve après une course éprouvante en épaisseur. « I was one-off on Blaze Of Noon but the front horses were pulling back so I decided to improve my position. Unfortunately, the horses stayed with me and it made things really hard for him. He just compounded in the final stages. I think it’s because he did too much in the back straight », déplora son jockey. Des autres partants, Parceval est à créditer d’une bonne course si l’on considère le fait que les 1500m étaient trop justes pour lui. Il devrait mieux faire sur une distance rallongée tandis que Piquet commence à trouver la compétition plus dure cette saison.
Ce 2e acte laissera donc un goût d’inachevé pour l’écurie Maingard, son entraîneur ne s’y trompant pas dans son interview suite à la victoire de Bandido Caballero. « C’est une journée un peu mi-figue mi-raisin puisque nos chevaux ont joué quelque peu de malchance aujourd’hui. Mais on va revoir tout ça et on espère faire mieux la semaine prochaine ».