Kennedy St Pierre ne se trouve plus qu’à une étape du podium olympique. Le boxeur mauricien, engagé dans la catégorie -91 kg, a validé son visa pour les quarts de finale en disposant à la majorité des juges (2-1) de l’Algérien Chouaib Bouloudinats, tôt ce matin à Rio. Dans sa quête de médaille, il affrontera le Kazakh Vassilly Levit jeudi matin au Pavillon 6 of Riocentro. De son côté, Merven Clair sera aux prises au stade des 16es de finale de la catégorie -75 kg demain matin (1h) avec l’Égyptien Hosam Hussein Bakr Abdin.
Kennedy St Pierre a réussi son premier pari pour son baptême du feu aux Jeux Olympiques. Toutefois, sa victoire a été obtenue après haute lutte, du fait que les juges n’ont pas été unanimes sur leur décision au cours des trois rounds. Ce combat était arbitré par le Russe Sergei Morozov, alors que les décisions de trois des cinq juges, à savoir le Hongrois Roland Juhasz, l’Azéri Roushan Huseynov et le Britannique Daniel Mc Farlane, étaient pris en considération. À l’issue de la première reprise, St Pierre s’était porté en tête, ayant bénéficié de l’avantage de deux des trois juges.
Mais Bouloudinats, qui saignait de l’arcade sourcilière droite, remettait les pendules à l’heure au cours du deuxième round, avec deux juges en sa faveur cette fois. La troisième reprise s’avérait donc déterminante et le pugiliste mauricien se montrait plus percutant pour forcer la décision. Il confirmait ainsi son succès acquis face à ce même adversaire lors de la finale du tournoi qualificatif continental au Cameroun. À l’issue de ces huitièmes de finale, Kennedy St Pierre demeure le seul pugiliste africain dans cette catégorie, le Tunisien Hassen Chaktami s’étant incliné face à l’Italien Clemente Russo.
Reste que le représentant mauricien devra sortir le grand jeu face à Vassilly Levit s’il veut rejoindre Bruno Julie au panthéon du sport mauricien. Celui qui est considéré comme une icône dans son pays et comme le pilier de la sélection kazakh lors des World Series of Boxing (WSB) a surclassé le Chinois Fengkai Yu ce matin. Tant et si bien que l’arbitre a dû mettre un terme au combat vers le milieu de la dernière reprise.
Levit a surtout fait très forte impression lors des combats de la WSB, avec une remarquable série de 13 victoires en 14 sorties, dont sept avant la limite. Réputé pour être rapide, d’avoir le stamina voulu et d’évoluer avec puissance et pression, il possède cette capacité d’abréger ses combats. Il a également été quart de finaliste lors des deux dernières éditions des championnats du monde.
En attendant ce duel au sommet, ce sera Merven Clair qui sera sous le feu des projecteurs demain matin. Pour sa première participation aux JO, le boxeur d’origine rodriguaise défiera l’Égyptien Abdin, soit le champion d’Afrique en exercice. Défi de taille pour Clair face à un adversaire classé n°6 dans cette catégorie et qui possède déjà l’expérience olympique. En 2008 à Beijing, il s’était incliné en quarts de finale face au Cubain Carlos Banteux.