Ganeshan Mooneesawmy, le nouveau vice-président du conseil du district de Rivière-du-Rempart, a fait du travail social et volontaire sa devise depuis tout petit. Ce, après avoir vu sa mère « tom lor lipie patron tabisman Belle-Vue-Maurel pou gayn enn travay », suite au décès de son père. Il avait, à cette époque, entre quatre et cinq ans.
« J’ai souffert énormément dans la vie en raison de la pauvreté », lance Ganeshan Mooneesawmy, la cinquantaine. Il a pu étudier jusqu’au School Certificate seulement, cela grâce au dur labeur de sa mère, aujourd’hui âgée de 78 ans. « Je me suis mis dans la tête depuis que j’étais tout petit que je vais toujours aider les gens pour qu’ils ne souffrent pas dans la vie comme moi », ajoute notre interlocuteur.
Pour ce faire, M. Mooneesawmy s’est donné comme tâche de « met lord » au niveau du conseil du district de Rivière-du-Rempart « kot gouvernman pe investi boukou larzan » pour qu’il puisse offrir des meilleurs services aux habitants de la région. « La population attend beaucoup de notre service de voirie ; il faut l’améliorer afin de pouvoir garder nos 19 villages propres. Il nous faut des toilettes partout, surtout dans les gares routières et sur les plages publiques. Les gens doivent avoir le permis de construction de leurs maisons le plus tôt possible. Récemment, une femme m’a dit qu’elle a attendu neuf mois pour obtenir ce permis. Est-ce possible ? » s’interroge-t-il. Dans cette tâche, il compte aider le président Oodaye Bahadoor à donner satisfaction au public.
Le nouveau vice-président poursuit en souhaitant que les gens lui envoient leurs doléances pour l’informer des problèmes qui existent dans leurs localités. « Mo pou atak vilaz par vilaz. Mo pou pran prezidan e nou pou al balade dan ban vilaz pou gete kot ena problem », déclare-t-il, en ajoutant : « Je veux que les gens voient que nous sommes en train de travailler. Il faut qu’ils sentent la différence dès la fin de cette année. » Pour cela, il fera de sorte que les villages soient bien entretenus, que les abribus soient propres, différents de ce qu’ils sont actuellement.
Traffic Officer à la National Transport Corporation (NTC), Ganeshan Mooneesawmy oeuvre, depuis des années, dans divers domaines dont le syndicalisme, l’éducation, le social et la politique, surtout au niveau de son village d’Amaury. Il entre en politique en 1983 et est élu président du village qu’il dirige de 1984 à 1989 et vice-président en 1993/1994. Sur le plan social, il devient membre exécutif de RYMOM (Rural Youth Movement of Mauritius), ONG rurale très active dans le pays vers la fin des années 80. M. Mooneesawmy travaille aussi au niveau du centre social de sa localité et préside le comité de bien-être et du sport de la NTC entre 1990 et 1992. Le nouveau président du conseil de Rivière-du-Rempart entre au conseil des districts de Pamplemousses/Rivière-du-Rempart en tant que conseiller en 1992. Il y restera jusqu’en 1995, période durant laquelle il présidera le comité de la santé et celui des travaux. Il s’engage également sur le plan éducatif auprès de la Parent-Teacher Association de l’école du gouvernement d’Amaury, de 2004 à 2006. Depuis six ans, il est membre exécutif de la PTA à la Simadree Virahsawmy State Secondary School de Rivière-du-Rempart et membre du comité du festival d’arts dramatiques en langue tamoule au ministère des Arts e de la Culture. Du côté syndical, il est membre exécutif de la Transport Cooperation Employees Union (TCEU) depuis 1985. Finalement, sur le plan politique, M. Mooneesawmy est membre exécutif du Parti travailliste depuis 1992.