– Le drame s’est déroulé dans la nuit de dimanche à lundi alors que le couple consommait des boissons alcoolisées

Un drame conjugal a eu lieu dimanche soir lorsque Reshma Halkaree, âgée de 43 ans, a tué à coups de sabre son époux Darmanand Halkharee (37 ans) lors d’une dispute alors que se tenait une partie de beuverie. La suspecte a été admise à l’hôpital de Souillac, ayant subi des blessures lors de cette bagarre.

D’après les premières informations dont dispose la police, Reshma Halkharee, née Neetun, a déserté le toit conjugal à Souillac après une énième dispute avec son époux pour élire domicile chez sa mère à Bhim Street, Rivière-des-Anguilles. Mais Darmanand Halkharee est parti chez sa belle-mère hier pour tenter d’amadouer son épouse. Comme il était tard, il n’a pas eu de transport pour rentrer chez lui et devait solliciter l’aide de sa belle-famille pour l’héberger. En voulant célébrer cette période festive, le trentenaire s’est rendu à la boutique du coin pour acheter des boissons alcoolisées qu’il avait l’intention de partager avec ses proches.

Dans une brève déclaration à la police, la quadragénaire, qui travaille dans un supermarché du Sud, fait ressortir que le dîner s’est bien passé et qu’ils ont commencé à boire pendant la nuit. À un moment donné, selon elle, une dispute a éclaté avec Darmanand Halkharee qui lui a reproché d’entretenir une relation extraconjugale. « Sak fwa kan li bwar, li rod lager ar mwa. Li koumans tap mwa kalot ek kout pwin », relate-elle aux enquêteurs. La sœur de Reshma et sa mère sont intervenues, mais selon la suspecte, « Darmanand ti inkontrolab ». Et d’ajouter que c’est ce dernier qui a sorti un sabre pour tenter de l’agresser. Reshma Halkharee relate que son époux l’a assené un coup avec son arme, le blessant à la main. C’est alors que la suspecte et sa belle-sœur ont désarmé Darmanand. La quadragénaire lui a donné des coups de sabre dans la cour. Darmanand s’est écroulé dans une mare de sang alors que la suspecte est partie errer dans la localité.

Entre-temps, la police de Rivière-des-Anguilles a été alertée de ce drame et une fois sur place, elle a découvert le cadavre de Darmanand Halkharee au sol dans la cour avec des blessures au corps. Après des prélèvements effectués par une équipe du Scene of Crime Office, le cadavre a été emmené à la morgue de l’hôpital de Candos où une autopsie sera pratiquée ce lundi.

Les policiers ont saisi un sabre de 53 cm, taché de sang, qui a été envoyé au Forensic Science Laboratory à des fins d’analyse. La suspecte a été appréhendée par une équipe de l’Anti Robbery Squad dans la localité. Comme elle était sous l’influence de l’alcool, elle ne se souvient pas de tous les détails du drame, mais dit qu’elle aurait agi « en légitime défense ».

Comme elle saignait de la main, Reshma Halkharee a été conduite à l’hôpital de Souillac pour des traitements. Dépendant de l’évolution de sa santé, elle sera présentée au tribunal de Souillac où elle devra faire face à une accusation provisoire de meurtre. Sa belle-sœur a également été appréhendée aux petites heures ce matin. Elle est soupçonnée d’avoir aidé la suspecte à agresser le trentenaire. La CID du Sud prendra une décision sur son sort dans les prochaines heures. Auparavant, les enquêteurs comptent interroger la mère de Reshma Halkharee pour comprendre le déroulement de ce crime.