C’est au Village Hall de Rivière-des-Anguilles que le Remake 2000 a tenu un congrès nocturne hier en vue de mobiliser la foule pour le meeting du 1er Mai à Port-Louis. Les orateurs, dont le leader du Remake sir Anerood Jugnauth, ont notamment soutenu que « les jours du gouvernement sont comptés ».
Le leader du Remake 2000 sir Anerood Jugnauth devait lancer : « Kot pei pe ale ? Ki l’action bizin fer ? Pas zot preoccupation ça. Ene vidéo ine sorti lor Youtube. Ou trouve ca professeur MTID (Ndlr : accusé dans une affaire de pédophilie) dans enn fete pe danse avec sa tifi la. Ene banne pose indecent. Apres Navin Ramgoolam dire li bizin fer fact finding ».
Pour l’ancien président de la république, « Premier ministre si li honnête bizin fer Anil Bachoo démissionné. Dans lot pei pou incident moins grave qui ça, ministre démissionné ».
« Nou même l’héritier l’avenir », a pour sa part déclaré le leader du MMM et de l’opposition Alan Ganoo hier. « Navin Ramgoolam touni, li pena nanier. Ena zist banne socioculturel ki soutenir li ». Il a aussi fait ressortir qu’il ne reste que deux ans avant les prochaines élections. « Bate boeuf zot pou gagne », a déclaré Alan Ganoo.
Le leader des mauves a par ailleurs qualifié le ministre des Infrastructures publiques de « lâche », pour avoir dit que « municipalite Port-Louis responsable inondation ». Il réclame une commission d’enquête sur cette affaire. « Nou dire Premier ministre si li pena nanier pou cachiete, nomme enn commission d’enquête ».
La ministre de l’Égalité des genres Mireille Martin a été sévèrement critiquée par Arianne Navarre-Marie, députée du MMM et ancienne ministre des Droits de la femme, concernant l’affaire du Foyer Namasté. La députée est d’avis que « Mireille Martin, si trouvé pas capav fer travay la, li bizin démissionné ». « Alors qui li suppose protez zanfan, li dire pena preuve alors qui dimoune pe vinn dans so bureau. Amene la polis pou coz ek zanfan. C’est de l’indifférence ».
La députée a souligné que le Remake 2000 sera présent le 1er mai devant la municipalité de Port-Louis afin de dire non à l’indifférence « vis-à-vis banne faible et pauvre ». Les intervenants ont aussi fait ressortir que le leader des mauves Paul Bérenger, actuellement en traitement en France pour un début de cancer, sera présent.