Virulente sortie de l’adjoint au Premier ministre hier soir contre Xavier-Luc Duval, leader de l’Opposition. Ivan Collendavelloo prenait encore une fois la défense de la Présidente de la République, dont il ne tarit pas d’éloges sur sa renommée internationale et l’honneur qu’elle confère au pays à chacun de ses déplacements à l’étranger. « Enn ti laryaz kouma XLD gagn toupe challenge Mme Gurib-Fakim? » devait-il fulminer, avant de soutenir que « lot pe veye pou al pran so plas, sa mem zot inn sign petision ». Des propos tenus à Rivière des Anguilles où les membres du MSM-ML ont réuni leurs partisans en marge du meeting du 1er-Mai.
Aux côtés du VPM Showkutally Soodhun et des députés de la circonscription n°13, Maneesh Gobin, Bashir Jahanjeer et Zouberr Joomaye, Ivan Collendavelloo n’a pas mâché ses mots envers le leader de l’opposition qu’il a qualifié de « tonneau vide ». Il a profité de l’occasion pour « demander pardon » à l’effet qu’il fut l’instigateur de l’intégration du PMSD à l’Alliance Lepep. « Mo demann pardon ki moi kinn amenn sa kok-la dans soley kare kare. Parfoi ou fer erer, me nou aprann » a-t-il expliqué à l’assistance réunie au New Social Hall de Rivière des Anguilles. Et d’assurer qu’il donnera une leçon à Xavier-Luc Duval lors de la prochaine Private Notice Question (PNQ).?« J’entends dire que Xavier-Luc Duval veut se mesurer à moi ? Sa li bizin lev boner sa, al boir Ovaltine, Sanatogen. Met sik, res lakaz, get sa lor TV », devait-il ironiser.
Ivan Collendavelloo se dit prêt pour la PNQ et les questions supplémentaires. D’autant que selon lui, au Parlement, la prestation du PMSD est un « véritable fiasco ». « Bel bel mosion zot pe amene, deba ale mem, pou koz ninport », estime-t-il, lançant une pique à Adrien Duval au passage pour sa méprise sur la Promenade Roland Armand mardi dernier. Pour lui, en dépit de ses défauts, Paul Bérenger est de loin le meilleur leader de l’opposition, sachant jouer son rôle « avec sérieux ». Aujourd’hui, dit-il, le Parlement a affaire à de « véritables vo-?yous » en les députés du PMSD. S’il se dit « triste » que le MMM soit un parti que Bérenger a détruit, il estime que le PTr est tout aussi « fini ». « Sel sans PTr kapav repran se si li sanz leadership », dit-il. Chose qui, à son sens, n’adviendra pas vu la manière dont Navin Ramgoolam s’accroche à la barre; c’est pourquoi l’avenir se composera avec le gouvernement MSM-ML, aux dires d’Ivan Collendavelloo.
« Na pa ekout palab… »
L’adjoint au Premier ministre devait énumérer les différents projets du gouvernement sur la voie de la concrétisation, notamment à Souillac, Bois-Chéri et Rivière des Anguilles, a affirmé que le gouvernement est en train de créer de l’emploi. Et il s’est dit « fier » de « l’unité » qui règne entre les activistes des deux partis, et demande à « na pa ekout palab ». Et d’affirmer par là même avoir de bonnes relations avec Bashir Jahangeer et les autres députés. Il est normal qu’un député pose des questions sur le travail d’un ministre, dit-il, ajoutant « pa interpret sa kouma nou pe lager. Nou bien antand nou e nou travay pe marse ».
« Des forces tranquilles… »
Le VPM Showkutally Soodhun s’en est également pris à Xavier-Luc Duval qui, d’après lui, a été élu aux dernières élections grâce à Sir Anerood Jugnauth. Et de critiquer également le PTr, « un parti qui existe depuis au moins 70 ans, mais qui ne peut même pas organiser de meeting pour le 1er-Mai ». Tout comme ses collègues, Showkutally Soodhun affirme que les promesses faites par l’alliance Lepep sont tenues. « Nous avons respecté tout ce que nous avons dit… Nou pa la pou blufe. Nou pe travay », dit-il, soulignant au passage la contribution de l’Inde au développement de Maurice. Par ailleurs, le VPM annonce la construction d’un hôtel 5-étoiles à St-Félix et de cinq autres hôtels à Les Salines.
Les autres orateurs, dont Mahen Jhugroo, s’en sont eux aussi pris au PMSD, qui n’a aucune force selon eux. « Si zot pa apandan lor PTr, zot apandan lor nou », devait mettre en exergue le ministre des Collectivités locales.
Le nouveau venu du MSM, Zouberr Joomaye, député élu sous la bannière PTr-MMM lors des élections de 2014, a, lui, concédé que Xavier-Luc Duval est en cours d’apprentisage de sa tâche de leader de l’opposition; il juge néanmoins ses questions « bidon ». Le Dr Joomaye invective également la presse, estimant qu’il existe « des forces tranquilles avec une stratégie délibérée de dénigrer le gouvernement en inventant des problèmes ».
Par ailleurs, le combat annoncé contre la drogue mené par Pravind Jugnauth a été au centre des différents discours, les intervenants s’appuyant sur ce thème pour démontrer le « bon travail » qu’effectue le Premier ministre. Pour que le gouvernement continue sur sa lancée, il lui faut des « encouragements ». C’est la raison pour laquelle les partisans MSM-ML doivent se mobiliser pour le meeting du 1er mai, ont-ils rappelé.