L’épreuve principale de cette journée, The R.K. Dusoye Bookmaker-Mauritius Derby Cup, accueillait la troisième et dernière manche du championnat des 4-ans sur une distance de 1850m. La particularité de cette course, c’est qu’elle était disputée à poids égal contrairement aux deux premiers actes remportés respectivement par Acuppa et Western Emblem. Dans ces conditions, la tâche d’Intercontinental, qui était à sa première participation à ce championnat, ne s’annonçait guère évidente puisqu’à l’échelle des valeurs il y avait 8 points entre les vainqueurs des deux premières manches et lui, et tandis que 23 points le séparaient de Last Regal. Le pari était osé, mais l’élève de Gilbert Rousset ne venait pas avec la fleur au fusil — même s’il n’était qu’à sa première participation sur le parcours du jour et qu’il n’avait débuté qu’en C7 chez nous —, avec une carte de visite de trois convaincantes victoires consécutives. Intercontinental réalisa une autre belle performance pour confirmer la confiance placée en lui par son entourage et démontrer qu’il possède les qualités nécessaires pour briller à ce niveau. Wetern Emblem sortit maladroitement de sa troisième ligne à l’ouverture des boîtes et gêna à son intérieur Intercontinental, qui entra en contact avec le postérieur de National Play. Al’s Deputy, auteur d’un bon départ, vint se placer devant le cheval de l’écurie Rousset côté corde après une centaine de mètres. Last Regal se retrouva en quatrième position à l’extérieur, tandis qu’Acuppa suivait tranquillement en queue de peloton. Jason Holder déboîta sa monture au poteau des 1200m pour tenter de prendre le relais en tête, mais face à la résistance de Nishal Teeha, il se ravisa et attendit d’être en descente pour revenir à la charge. Western Emblem ne voulant céder sa position, il se contenta de suivre sur son arrière-main. La première réelle offensive vint d’Acuppa, qui fut lancé en épaisseur à 600m de l’arrivée. Intercontinental se retrouva derrière un rideau de chevaux et dut attendre le poteau des 300m pour pouvoir progresser à l’intérieur de Last Regal. Western Emblem fut sérieusement accroché par Acuppa et Al’s Deputy à l’entrée de la ligne droite. Geroudis choisit, lui, de lancer sa monture au milieu de la piste à l’extérieur du cheval de l’écurie Gujadhur. Ce dernier eut vite fait de se débarrasser de Western Emblem, mais rencontra dans un premier temps un Al’s Deputy accrocheur avant qu’Intercontinental ne se mette de la partie. Robbie Burke se jeta à fond dans la bataille, mais sous la conduite de Geroudis, le coursier brésilien de l’écurie Rousset refit du terrain à vue d’oeil pour faire la différence sur la fin. C’était la quatrième victoire d’Intercontinental sur notre turf. Bien que courbant l’échine, Acuppa enlevait la palme au championnat des 4 ans avec une victoire et deux deuxièmes places.
1re course: Caramel King à nouveau sous son meilleur visage
The Sharp Pip Plate, qui était réservé aux cavaliers locaux de catégorie B, a servi les desseins de Sunil Bussint, qui enregistrait sa première victoire 2011 sur Caramel King, qui montra à nouveau son meilleur visage après sa contre-performance deux semaines plus tôt sous la conduite de Mark Pegus. Interrogé par les commissaires des courses sur la nette amélioration de son protégé, Patrick Merven évoquera surtout le parcours réduit et le fait d’avoir remis le cheval sur sa fraîcheur. On s’attendait que Powerful Gift tire profit de sa première ligne pour prendre le train à son compte, mais l’apprenti Horil préféra ne pas user sa monture, de peur que cette dernière ne se montre trop ardente. Il se contenta de conserver l’avantage à la corde à l’intérieur d’Iwayini, Betrayed et Pacman, tandis que Sunil Bussunt sollicitait Caramel King pour s’emparer du commandement après moins de 100m. Le coursier de l’écurie Merven imprima un bon rythme à l’épreuve et lorsqu’il accéléra à nouveau à 400m de l’arrivée, on vit que Betrayed et Powerful Gift étaient mis sous pression afin de garder contact. Pacman, qui menait le peloton, montrait déjà des signes de faiblesse, abusant de la largeur de la piste. Entrant dans la ligne droite, Caramel King pencha vers sa gauche et Sunil Bussunt dut sortir la cravache afin de le mettre dans la bonne trajectoire. A l’arrière, Bheekary et Horil se démenaient, mais ils ne furent jamais en mesure de rattraper Caramel King, qui maintint l’allure, bien que versant à l’intérieur sur les derniers 100m pour l’emporter facilement. Enchanter vint compléter le quarté à un peu plus de 6L du vainqueur. À noter que Pacman a saigné.
2e course: Pegasus Legacy back on top
Malheureux lors de la 14e journée lorsqu’il fut victime d’une lourde chute à 450m de l’arrivée, Pegasus Legacy démontra qu’il ne gardait aucune séquelle de cet incident en s’imposant avec autorité dans The Edmée Gauthier Cup, où il avait l’avantage de s’élancer du premier couloir. Rai Joorawon demanda un effort à sa monture pour conserver cet avantage et ne pas se laisser enfermer par Qui Harbour, qui tenta de tirer profit de sa deuxième ligne pour se placer côté corde. Volte Face, doté d’un meilleur pas initial, contourna ces deux chevaux pour se placer en tête au poteau des 1200m. Ipse Dixit fut condamné en troisième épaisseur par Cypress Express, qui se montra ardent à l’extérieur de Joyful. Eli’s Connection faisait l’extérieur de Camden’s Choice, tandis que Linesman, auteur d’un départ quelconque, fermait la marche. Le meneur durcit quelque peu l’allure à partir du poteau des 600m. Pegasus Legacy se rapprocha à l’intérieur de Qui Harbour avant de déboiter à 300m de l’arrivée. La monture de Joorawon accrocha Volte Face à l’entrée de la ligne droite finale. Linesman était toujours parmi les derniers et la victoire semblait déjà hors de sa portée. Cela se compliqua davantage pour Emamdee, qui dut reprendre sa monture à l’intérieur de Joyful à 200m du but afin de pouvoir prolonger son effort, mais il s’avoua vaincu sur la fin. En tête, Pegasus Legacy sortit un joli coup de reins pour se débarrasser de Volte Face pour l’emporter facilement.
3e course: Legion Of Honour surprend Princely Reason
The Strident Cup donna lieu à l’arrivée la plus pointue de la journée, car seule 0,05L ne séparait les deux premiers. Cédric Ségéon pensait tenir le bon bout sur Princely Reason, mais c’était sans compter avec la détermination de Robbie Burke sur la nouvelle unité Legion Of Honour, qui le surprit au poteau. Ségéon demanda un effort à sa monture afin de surmonter le handicap de sa septième ligne pour se porter en tête devant What A Hit. Kylurian fut sollicité et tenta de prendre le relais en tête aux environs du Tombeau Malartic, mais tout en lui accordant l’avantage, Princely Reason ne lui céda jamais la corde. What A Hit était lui troisième, mais sur l’arrière-main du cheval de l’écurie Maingard. Stateship évoluait en troisième épaisseur, tandis que Legion Of Honour était cinquième côté corde. Vint ensuite le favori Double Dash à l’extérieur de Match Play, tandis que Solar Orbit fermait le cortège. À 400m de l’arrivée, Kylurian montrait déjà des signes de faiblesse. Ce qui permit à Princely Reason de mettre le nez à la fenêtre. Geroudis fut contraint de placer son attaque en épaisseur, alors que Legion Of Honour pouvait se rapprocher à l’intérieur. La lutte fut intense pour la victoire. Princely Reason donna l’impression de pouvoir tenir jusqu’au bout, mais le représentant de l’écurie Gujadhur grignota du terrain sur le tard à l’intérieur de What A Hit pour le coiffer au poteau.
4e course: Divine Crusader de bout en bout
Avec Divine Crusader comme seul frontrunner du lot, Alain Perdrau avait une belle carte à jouer dans The Bamako 593 Billards Lounge Cup où Chequer et A Quiet Rush étaient les plus en vue. Dès l’ouverture des boîtes, il était évident que Divine Crusader allait mener les débats, car les deux autre chevaux précités, qui partaient à son intérieur, n’insistaient pas. Rai Joorawon se rabattit graduellement à la corde, mais il ne prit pas assez de précautions puisqu’il gêna A Quiet Rush et Chequer. Pour cette faute, il fut sanctionné d’une amende de Rs 30 000 par les commissaires de courses. Joorawon laissa souffler sa monture dans la descente avant de durcir l’allure à partir de la route. Nishal Teeha attendit lui l’entame de la ligne droite pour choisir de passer à l’intérieur du cheval de l’écurie Perdrau, pensant que ce dernier verserait à l’extérieur comme à son habitude. Mais tel ne fut pas le cas cette fois. Divine Crusader maintint sa trajectoire. Cette décision coûta probablement la victoire à A Quiet Rush, car il perdit son élan le temps qu’il ne soit rééquilibré à l’extérieur de Divine Crusader. Et le but arriva trop tôt pour lui. Convaincant vainqueur de ses deux dernières courses, Chequer se contenta de la troisième place. Des traces de sang furent découvertes dans la trachée du cheval après un examen vétérinaire après la course. Inside Out fut également une grosse déception, terminant septième. La piste et le fait d’avoir évolué à l’extérieur sont les points avancés par Cédric Ségéon dans la salle des Racing Stewards pour expliquer cette contre performance.
5e course : Captain’s Cheer surclasse le champ
Battu de peu par Prince Paseo à sa précédente sortie sur 1000m, Captain’s Cheer se racheta de fort belle manière sur un parcours plus conforme à ses réelles aptitudes dans The Léoville L’Homme Cup. Comme il fallait s’y attendre, Revolution fut sollicité pour mener les débats. Johnny Geroudis tira profit de sa troisième ligne pour aller vite chercher la corde, mais ce faisant, il gêna Alitalia, qui dut être repris par son cavalier. Dunedin Star vint se placer à l’extérieur du favori dans la première courbe. Constellation se rapprocha en épaisseur dans la descente pour se positionner sur l’arrière-main du meneur. Alitalia était alors cinquième côté corde devant Gamekeeper, Summer Recess et Club Victor. Revolution aborda la ligne droite finale sous la menace de Constellation qui fut incapable de changer de vitesse. En embuscade, Geroudis attendit l’ouverture à la corde pour lancer Captain’s Cheer dans la ligne d’arrivée. En quelques foulées, le protégé de Gilbert Rousset refit son retard sur le meneur et lorsqu’il trouva son rythme, il déposa ses adversaires pour l’emporter par 3L. Revolution se montra accrocheur pour la deuxième place devant Alitalia.
7e course: Southern Heights remporte son duel
Le duel annoncé entre Southern Heights et Lord Googol tourna finalement en faveur du représentant de l’écurie Perdrau, qui confirma ses progrès, pour aligner une troisième victoire consécutive et permettre à la casaque de la famille du Mée de briller pour la troisième fois de la journée après les réussites de Pegasus Legacy et Divine Crusader. Rai Joorawon tira profit de sa première ligne pour prendre la direction des opérations dès les premiers mètres. Italian Lakes se plaça dans sa foulée, condamnant Lord Googol à son extérieur. Fearless Thomas se retrouva en troisième épaisseur, tandis que Gymnast évoluait côté corde devant Saziwayo, Hedge Your Bet et City Of Choice. Nullement inquiété, Joorawon laissa souffler sa monture en descente. Ce qui permit à Lord Googol de se rapprocher sur son arrière-main sans effort. Lorsqu’il décida de partir à la route, cela se fit immédiatement sentir vu que Geroudis commençait déjà à se mettre à l’ouvrage pour suivre le rythme. Southern Heights entra en tête dans la ligne droite. Lord Googol s’amena à son extérieur sous la monte énergique de Johnny Geroudis, mais le cheval de l’écurie Perdrau puisa dans ses réserves pour contenir cet assaut jusqu’au bout et offrir à Joorawon son triplé de la journée.
8e course: Confirmation pour Diamond Light
Après sa fulgurante remontée deux semaines plus tôt, Diamond Light était donné comme le favori pour la victoire dans The Peaces Parade Plate. Mark Neisius ne laissa pas passer sa chance pour porter son compteur à six cette saison pour le compte de l’écurie Raj Ramdin qui enregistrait, elle, sa septième victoire 2011. Rai Joorawon tenta de refaire le même coup que sur Divine Crusader et Southern Heights en prenant le train à son compte sur Space Man dès les premières encablures. Transparent se retrouva en deuxième position devant Place On The Bay à l’extérieur de Rambo Rouge et Tito Manolo. Diamond Light suivait en dehors de Humble King qui se montra lent au départ. Vinrent ensuite Moot Call, John John et Telaroyal. Joorawon sut doser les efforts de sa monture avant de tenter de prendre le large à 400m de l’arrivée. Diamond Light était déjà mis sous pression et il fut lancé à l’extérieur de Transparent dans le tournant, tandis que Humble King, légèrement plus en retrait, s’infiltra entre les deux chevaux de l’écurie R. Gujadhur. Les deux terminèrent en force sur Space Man, qui marqua le pas, mais le dernier mot revint à Diamond Light, bien qu’il versât à l’intérieur dans la ligne droite.