Le permis à points est en vigueur depuis ce matin. Selon l’inspecteur Ramah de la Traffic Branch, il faudra attendre demain pour avoir les premiers chiffres en vue d’analyser son impact sur les automobilistes. « Selman, nou finn konstate ki bann kondikter pe paret bon zenfan… », a-t-il déclaré.
En face du Queen Elizabeth College ce matin, le zebra cross-here a retrouvé son efficacité. En effet, avec l’entrée en vigueur du permis à points ce matin, il semblerait que les automobilistes sont plus prudents.
« Nou pou bizin guet bann sif pou kone ki linpak permis a poin. Me seki nou pe observe seki bann kondikter pe paret bon zenfan. Zot pe respekte bann limit, bann pano… », a expliqué vers 11 h 30 au Mauricien l’inspecteur Mohit Ramah de la Traffic Branch.
Du côté des automobilistes, beaucoup soutiennent : « Kouma dir larout pli kalm zordi ». Cette attitude « bon zenfan » confirmerait de ce fait les propos du ministre du Transport intérieur Anil Bachoo : « Bann-la pa finn laiss nou le swa. Finn ena tro bokou indisiplin. Permi a poin linn amenn rezilta partou ! »
Aux Casernes centrales, plusieurs conducteurs attendaient patiemment ce matin leur Driving Licence Counterpart. L’on affirme que c’est ainsi depuis deux jours et qu’ils sont tellement nombreux que cela peut prendre une heure et demie pour récupérer ce document. « Touzour ena bann retardater. Ena bokou neglizans », soutient en ce sens l’inspecteur Ramah.
D’autre part, de nombreuses personnes doutaient hier encore de l’entrée en vigueur du permis à points ou encore de l’obligation d’être en possession du Driving Licence Counterpart (DLC). « Mo dakor ek permi a poin. Me mo pa ti krwar ki li pou rant en viger », avoue d’ailleurs Mme Oozir qui attendait depuis 35 minutes de récupérer son document. Un autre chauffeur, M. Choytun, abonde également dans le même sens qu’elle. M. Maunick est lui détenteur d’un permis de conduire français. « Mo tifi osi ena enn permi franse. Me bann-la finn dir li pa bizin DLC. Me mwa monn vini kan mem par prekosion », ajoute-t-il.
Pour rappel, ne pas être en possession d’une photocopie taille réelle du DLC implique que le permis de conduire n’est pas complet. Ce qui est passible d’une contravention pour non-possession du permis. C’est la cour qui décidera de l’amende du contrevenant, qui devrait être d’environ Rs 500.