JACQUES DINAN

Comme annoncé par le Premier ministre et ministre des Finances et du Développement économique, lors du discours du budget, le 14 juin dernier, le Gouvernement vient rapidement de l’avant avec des amendements à la Road Traffic Act dans le but d’améliorer la sécurité sur nos routes. Nous nous réjouissons de la promptitude de cette décision, car nous avons, en maintes occasions dans la page Forum du Mauricien, souligné l’insécurité grandissante sur nos routes avec le nombre de morts qui ne cesse, hélas! d’augmenter depuis le début de cette année.

Ainsi, avec les amendements à la Road Traffic Act, le nombre de Fixed Penalty Notices passera de 141 à 204. Les automobilistes et autres usagers de la route sont priés de bien se tenir car ils risquent, entre autres, des amendes allant de Rs 500, pour, par exemple, le port d’une charge fixée au guidon d’une motocyclette, à Rs 10 000, pour des excès de vitesse de plus de 25 km/h, en passant par des amendes de Rs 1 000 pour des feux stop qui ne fonctionnent pas, de Rs 2 500, pour des excès de vitesse de plus de 15 km/h, entre autres, de Rs 3 000, pour divers délits, dont la tenue en main d’un téléphone tout en étant au volant, et de Rs 5 000, pour, par exemple, un usage non-autorisé de leur véhicule.

La nouvelle proposition de loi prévoit aussi une amende de Rs 50 000 à Rs 100 000, alors qu’elle n’était jusqu’ici que de Rs 2 000, à toute personne qui serait au volant d’un véhicule alors qu’elle est sous le coup d’une disqualification l’empêchant de détenir ou d’obtenir le permis de conduire.

Les 204 délits répertoriés couvrent un très large éventail de fautes commises par les usagers de la route. Parmi ces délits, soulignons les suivants : présence d’un enfant de moins de 10 ans sur le siège avant d’un véhicule, obstruction causée par un véhicule en stationnement sur une route, modification d’un silencieux afin qu’il soit plus bruyant, dépassement de la charge d’un véhicule au-delà de 75 mm des limites extérieures dudit véhicule, ne pas avoir les deux mains sur le volant du véhicule automobile, emprunter une route en sens interdit, stationnement d’un autobus à l’arrêt d’autobus pour une durée plus longue que le temps nécessaire pour permettre aux passagers de descendre du bus et monter.

La liste est longue et tous ceux qui sont concernés devront veiller à ce qu’ils soient bien au courant de tous ces délits possibles. Il semblerait toutefois qu’aucune mention ne soit faite, d’une part, des automobilistes qui effectuent très dangereusement des demi-tours (U-turns) sur nos routes et, d’autre part, des chauffeurs d’autobus qui, étant obligés de démarrer de leur point de départ à une heure donnée, roulent à vitesse de tortue, tout en obstruant le trafic, afin de racoler au fur et à mesure les passagers retardataires !

Tous ces amendements sont les bienvenus car ils visent à sécuriser davantage nos routes. Souhaitons que les médias audiovisuels et la presse écrite aident tous ceux qui sont concernés à prendre vraiment conscience de leurs responsabilités sur la route. Il est en effet essentiel de vulgariser au maximum les lois concernant la sécurité routière afin que tous soient d’abord sensibilisés et agissent vraiment de manière responsable lorsqu’ils sont sur la route.

Promulguer des lois plus contraignantes, c’est bien. Veiller à ce que ces lois soient respectées, c’est mieux. Observer toutes ces lois avec détermination et discipline afin que nos routes soient vraiment sécurisées est un objectif que nous nous devons d’atteindre !

Soyons tous et chacun responsables !