Robbie Burke se passe de présentation. Agé de 43 ans, cet Irlandais est considéré comme un des meilleurs jockeys à avoir évolué à Maurice au cours de ces vingt dernières années. En quatre saisons sur le turf mauricien, Burke a déjà passé le cap de 150 victoires, ce qui donne plus de relief à son parcours au Champ de Mars. Il a à son actif trois titres de jockeys champion et deux Barbé Cup. Véritable chouchou du public, il est adulé à chaque fois qu’il passe la ligne d’arrivée en vainqueur.
Robbert Martin Burke, de son vrai nom, a été déniché par l’écurie Maigrot en 2010 alors qu’il évoluait à Macau. L’Irlandais ne mit pas longtemps pour se mettre en évidence car il s’imposa dès sa première monte avec Appeal Board. Depuis, les victoires, il les collectionnent à la régulière, les unes plus spectaculaires que les autres.
Signant, à la surprise générale, pour l’écurie Gujadhur l’année suivante, Burke dut compter avec le sérieux challenge de Johnny Geroudis dans la course au titre suprême, mais animé de la rage de vaincre qui le caractérise, il défendit avec acharnement son titre de jockey champion qu’il conserva pour la deuxième année de suite. Si, lors de la saison précédente, il s’était adjugé le titre avec 35 victoires, Burke fit même mieux en pilotant 48 vainqueurs.
Si 2012 fut moins fructueuse — il termina sa saison à la troisième place avec 24 victoires non sans avoir été remercié par la plus vieille écurie du turf avant d’être embauché comme Club Jockey —, Robbie Burke se retrouva de nouveau sous les feux des projecteurs cette saison sous les couleurs de l’écurie Foo Kune. Même si cette association n’est pas allée au bout du contrat, l’Irlandais a été un des architectes de la fabuleuse saison de cette formation, ramenant à lui seul 40 victoires. Avec la menace Geroudis qui se précisait semaine après semaine, l’écurie Gujadhur, en signe de gratitude, dit son entraîneur, lui donna la chance de conserver son fauteuil et c’est ainsi qu’il fut proclamé champion pour la troisième fois.
S’il en sera à sa quatrième participation au week-end international, Robbie Burke a la particularité d’avoir brillé à chacune des trois précédentes éditions. Ses victoires sur Betrayed et Baraloche (2010), Capitaine (2011) et Saziwayo (2012) sont encore fraîches dans les mémoires. Avec le soutien d’un public tout acquis à sa cause, l’Irlandais sera un des jockeys à suivre ce week-end.