Selon le leader du Front Solidarité Mauricien (FSM), Paul Bérenger serait la marionnette de Navin Ramgoolam, qui lui-même serait la marionnette de la Voice of Hindu (VOH). C’était lors d’un meeting au centre social de Roche-Bois, vendredi soir. Il laisse entendre à son auditoire également que d’un côté Navin Ramgoolam se servirait de Paul Bérenger et de l’autre que les Jugnauth utiliseraient Xavier-Luc Duval pour « manipuler » les habitants de Roche-Bois et « amenn nou dan labatwar. » Il a ainsi déclaré qu’il viendra les « libérer » le 10 décembre.
C’est sous un tonnerre d’applaudissements et des cris de soutien que Cehl Meeah a été accueilli vendredi soir à Roche-Bois, où il a tenu un meeting. Des enfants de la localité ont défilé dans la salle du centre social en scandant un slogan pour le FSM et Cehl Meeah. Un séga a été joué, composé pour Cehl Meeah et son parti, et dont les paroles sont « vender lalit militan, lalians trahison ape vini, lalit militan pe vende, Cehl Meeah finn vini… » Faisant ainsi écho à la déclaration de Cehl Meeah : « Enn lalit ki Paul inn trahir, mo pe pran flanbo. Zordi nou’nn vinn enn lafors incontournab. »
Lors de son meeting, Cehl Meeah a longuement critiqué la VOH notamment pour ses « consignes de vote communal ». Il craint qu’après les élections, la VOH reprenne le pouvoir. Pour lui, l’enjeu des prochaines élections est « grand »: « VOH ek Dulthaman inn dir vot zis hindou. Zis ici ki to ena plim d’or dan to lame. Kan to met 3 lakrwa kot pie tam, nou pou fer Jugnauth respekte twa (…) Sa fwwa-la nou pena drwa a lereur. »
Le leader du FSM a pris pour cible Sir Aneerood Jugnauth: « Celui ki ena plis la haine pou kominote kreol, celui kinn dir ki kreol li enn demon. Pa kapav pardonn Jugnauth », dit-il. Par ailleurs, s’adressant aux habitants de Roche-Bois, Cehl Meeah leur a demandé de « raisonner »: « Bann-la pe pran twa pou deziem grad, Mwa mo la pou liber twa, redonne twa to loner », lance-t-il. Il soutient avoir élevé la voix au Parlement pour les habitants de Roche-Bois, et déplore par la même occasion qu’il n’y ait pas plus de créoles au front-bench.
Disant qu’il n’est pas là pour bluffer, mais pour passer un message de vérité et de moralité, il a déclaré qu’il prend l’engagement de construire des maisons et mettre un toit sur la tête des habitants de Roche-Bois, également de s’assurer que les enfants de la localité aient deux repas par jour et enfin que tous les enfants soient scolarisés. Cehl Meeah a ainsi exhorté les habitants à voter « trwa pie tam ». Il a également demandé aux personnes présentes de ne pas voter pour Shakeel Mohamed et Adil Ameer Meeah. « Si ou fer erre pou vot pou Shakeel ou Adil, ou pou al dan labatwar », lance-t-il. Enfin, s’adressant à son auditoire, il dit: « Na pa get mwa bouma Cehl Meeah en tant ke tel, get mwa kouma enn humain kouma twa. »
Une minute de silence a été observée pour le saxophoniste José Thérèse.