À la suite de nombreuses doléances et protestations de la part des automobilistes contre la décision d’imposer une limite de vitesse de 60 km/h sur le tronçon de la nationale à hauteur de Roche-Bois, les autorités ont décidé d’apporter des modifications depuis hier. La vitesse maximale passe ainsi désormais à 70 km/h.
A ce stade, il est encore trop tôt pour savoir si ces changements seront étendus à d’autres Spots du réseau routier placés sous Speed Cameras. En effet, pressé d’interpellations supplémentaires à l’Assemblée nationale lors de la mise en service en mai dernier des Speed Cameras de ProGuard Ltd, le vice-Premier ministre et ministre des Infrastructures publiques Anil bachoo avait annoncé l’institution d’un comité technique, comprenant des spécialistes de la sécurité routière, en vue de revoir toute la politique de limitation de vitesse sur nos routes.
Avec le démarrage de la première série de 20 radars contre des excès de vitesse, le cas particulier de la Speed Camera de Roche-Bois, avec une limite de 60 km/h, devait confirmer l’existence du problème. Le nombre d’automobilistes piégés et flashés à la sortie Nord de Port-Louis pour excès de vitesse à 60 km/h est nettement supérieur par rapport aux autres radars en opération. Ainsi, selon les premières statistiques officielles, rendues publiques par la police pour la période du 24 juin à début septembre, le radar de Roche-Bois a flashé le plus grand nombre d’automobilistes, soit 3 670 usagers, suivi de celui de Coromandel, qui aura permis de verbaliser pas moins de 3 300 automobilistes. A l’inverse, le radar en opération le long de la route Royale, à Terre-Rouge, n’avait, lui, enregistré que… 184 excès de vitesse.
En attendant la publication prochaine des dernières statistiques au sujet de la performance des radars, certains, dans les milieux autorisés, confirment que la tendance plaçant Roche-Bois en tête des infractions relevées s’est maintenue avec des changements prévus suite à la décision de rehausser la vitesse maximale de 60 à 70 km/h depuis hier.