Des habitants de Roche-Bois, qui affirment avoir subi des pertes causés par la montée des eaux suite aux grosses averses de ce dimanche 5 janvier, ne comprennent pas pourquoi ils n’ont pas droit à une allocation.

Ils se sont rendus ce lundi matin au centre communautaire de la localité afin de récupérer le document requis pour la rémunération. Mais on leur aurait fait comprendre qu’ils n’y ont pas droit.

La raison : ils n’étaient pas parmi ceux ayant dormi au centre communautaire cette nuit.

Marie, une habitante de la région, explique que sa maison a subi des dommages et qu’elle ne s’est pas rendue au centre « parce que j’ai deux enfants en bas âges ». Pour cette trentenaire, il était hors de question de déplacer sa famille par cette grosse averse.

A noter que le centre communautaire de la localité a accueilli 51 sinistrés, alors que celui de Vallée-des-Prêtres en a hébergé huit.