Samedi soir au stade Kaya à Roche Bois, la lueur les portables et des briquets a brillé pour jeter une nouvelle lumière sur le seggae. La grande foule était venue rendre hommage à Kaya et à cette musique créée pour faire entendre l’âme du pays.
Racinetatane, accompagné d’Azaria Topize, s’est produit devant le public d’abord timide pour ouvrir cette première édition de Seggae Zwe. Il aura fallu attendre la formation Jerry & The Resistance pour donner le ton à la soirée, avec un seggae nouvelle génération. Le Rodriguais Ras Poldo a assuré le spectacle avant l’entrée en scène de Bruno Raya. Également animateur de la soirée, ce dernier avait en message à véhiculer auprès des fans de cette musique locale : “Seggae li prezan dan Moris, li prezan a linternasional, e li pa finn mor… Li pa pou mor !”
Dans le public, le drapeau de la Jamaïque flottait dans les airs, les posters géants de Kaya s’élevaient à chaque reprise d’un morceau du chanteur parti trop tôt. Aux alentours de minuit, l’ambiance “bon enfant” disparue, le public a dansé et chanté au nom de Kaya. “Nou tou finn vini pou sant seggae zordi, e personn pa pou deranz personn. Mo ti dir, si pena 1,000 dimounn, mo pa pou refer enn lot konser Seggae Zwe. Me zordi, mo kapav dir mo donn zot randevou, le 4 oktob dan Flacq !”, a tenu à souligner Bruno Raya.
Une présence scénique, des intros à la fois sensibles et parsemées d’humour, une voix et des pas de danse dans le style africain : la seule artiste féminine en tête d’affiche, Linzy Bacbotte, a mis le feu au stade.
Le concert s’est poursuivi jusqu’à matingra. Le public a également pu apprécier sur scène Ras Natty Baby, Small Axe, Blakkayo et Solda Kaz Bad.