À partir du prochain week-end, la campagne pour les élections régionales à Rodrigues avec le scrutin du dimanche 5 février abordera un nouveau tournant. En effet, les deux principaux partis politiques, soit le Mouvement Rodriguais (MR) de Nicolas Von Mally et l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR) de Serge Clair, redoubleront d’efforts sur le terrain avec des rassemblements politiques majeurs, tout comme le Front Patriotique Rodriguais (FPR) de Johnson Roussety. Est également prévu dimanche le démarrage des émissions politiques à la radio et à la télévision, qui seront diffusées en début de soirée jusqu’à la veille des élections régionales le samedi 4.
Le commissaire électoral Irfan Rahman se trouve aujourd’hui à Rodrigues en vue de procéder à l’enregistrement des Party Lists avec les noms des candidats en ordre de priorité de chaque parti pour les besoins de la proportionnelle. Entre-temps, une campagne de Voter Education a été initiée par la Commission électorale par le truchement d’affiches et de spots à la radio et à la télévision.
La direction générale de la MBC a eu une séance de travail hier à l’hôtel Les Cocotiers avec les représentants des quatre partis contestant les élections. Le principal item à l’agenda était les émissions politiques et l’allocation du temps d’antenne aux partis. Le directeur général de la MBC Dan Callikan, qui a fait le déplacement à cette occasion, a mis l’accent sur la nécessité de respecter le fair-play aux termes des dispositions arrêtées par l’Independent Broadcasting Corporation (IBA) et le refus de tout débordement de langage lors des interventions.
Le coup d’envoi des émissions politiques est prévu pour dimanche soir à la radio et à la télévision, soit respectivement de 19 heures 05 à 19 heures 25 et de 20 heures 05 à 20 heures 25 chaque soir. En tout, la MBC consacrera 140 minutes à la télévision et un même temps d’antenne à la radio pour ces émissions consacrées aux élections régionales. La formule d’allocation comprend le nombre de candidats présentés par les partis au scrutin du 5 février aussi bien que le nombre de membres du parti siégeant à l’Assemblée régionale à la dissolution. La majorité sortante bénéficie également d’un bonus de temps d’antenne.
Ainsi, le Mouvement Rodriguais avec Gaëtan Jhabeemissar en tant que chef de file, bénéficiera de 48 minutes et de 46 secondes à la télévision et le même nombre de minutes à la radio. Le Front Patriotique Rodriguais de Johnson Roussety dispose de 37 minutes et sept secondes. L’Organisation du Peuple de Rodrigues, qui n’avait aucun représentant à la dissolution de l’Assemblée régionale, part avec un handicap, le parti de Serge Clair n’ayant obtenu que 32 minutes et 31 secondes.
Le Muvman Independantis Rodriguais de Stevenson Collet, qui n’a pu faire enregistrer ses candidats dans deux régions, Maréchal (No 2) et Baie-aux-Huîtres (No 6), s’est vu octroyer un temps d’antenne de 21 minutes et 55 secondes. Les premiers enregistrements sont prévus dès demain pour la diffusion dimanche, soit un délai de 48 heures.
Nombreux directs
Le représentant de l’OPR a soulevé des protestations contre la formule de répartition du temps d’antenne, arguant que le principal critère aurait dû être le nombre de candidats par parti avec une réallocation équitable. Les autres représentants des partis, en l’occurrence le Private Parliamentary Secretary Christian Leopold pour le Mouvement Rodriguais et Allan Ladd Emilien du Front Patriotique Rodriguais, se sont félicités des moyens déployés par la MBC pour assurer la couverture de ces élections régionales.
Le directeur général de la MBC a annoncé qu’un nombre plus important de directs seront assurés par des équipes de la MBC à partir des différents centres de vote et de dépouillement. Les moyens techniques et les ressources humaines nécessaires ont déjà été dépêchées à Rodrigues à cet effet pour les repérages.
D’autre part, les procédures de la Commission électorale prévoient une étape cruciale jusqu’à 15 heures. En effet, depuis 9 heures ce matin, le commissaire Irfan Rahman se trouve au bureau régional de la Commission à Port-Mathurin pour recevoir les Party Lists des quatre partis enregistrés officiellement pour les proportionnelles.
L’exercice du jour devra permettre au Muvman Independantis Rodriguais de se rattraper après l’impossibilité pour quatre de ses candidats de s’enregistrer avant la fermeture des Nomination Centres samedi dernier. L’Electoral Supervisory Commission (ESC), qui s’est réunie mardi, n’a pas entretenu une demande de repêchage de ces candidats ratés pour les régions de Maréchal et Baie-aux-Huîtres.
Toutefois, avec la Party List du jour, Stevenson Collet, leader du MIR et Jahisun Moutien-Raboude, secrétaire du parti, pourront faire partie de la liste des proportionnelles pour cette formation politique. Johnson Roussety du FPR reste l’autre leader de parti qui mènera la Party List pour les autres six sièges à pourvoir aux termes des proportionnelles.
Campagne d’explications
A la Commission électorale, l’on fait ressortir qu’à partir de 15 heures, les procédures pour l’impression des quelque 30 000 bulletins de vote pour les six régions devront être entamées avec une première épreuve pour les vérifications officielles. Le programme de travail établi avec les responsables de l’Imprimerie du Gouvernement confirme que l’impression de ces bulletins de vote devra être bouclée durant le week-end avec les dernières vérifications sous la supervision des six Returning Officers en début de semaine.
À Rodrigues, la Commission électorale a également démarré une campagne d’explications sur le déroulement du vote du 5 février. Le bulletin de vote comporte deux volets et des couleurs distinctes. Dans la première partie du bulletin, l’électeur devra voter pour deux candidats de son choix seulement, soit les Local Region Votes, et dans la seconde partie, il n’a droit qu’à un vote pour choisir un des quatre partis figurant dans la section de l’Island Region Vote.
« Ou besoin vote dans tous les 2 sections sa bulletin-là », souligne la Commission électorale dans le cadre de sa campagne de Voter Education. Si les consignes ne sont pas respectées, le bulletin de vote ne sera pas valide au dépouillement, souligne le commissaire électoral.
En prévision de la dernière partie de la campagne électorale, la police a renforcé sa présence sur le terrain. Un peu moins d’une centaine d’hommes, venant de la Special Supporting Unit, de la Quick Response Team et de la Mobile Patrol, ont été dépêchés à Rodrigues en début de semaine et y séjourneront jusqu’au 8 février. Le Deputy Commissioner of Police Mario Nobin doit effectuer un déplacement à Rodrigues demain alors que le DCP Ravin Sooroojebally se rendra en tournée au cours de la semaine prochaine pour un assessment des mesures prises pour assurer le maintien de l’ordre et de la paix pendant les élections régionales.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Les Party Lists soumises à midi
A midi, trois partis politiques, à savoir le Muvman Independantis Rodriguais, le Front Patriotique Rodriguais et l’Organisation du Peuple de Rodrigues, avaient soumis leurs Party Lists, comme suit :
Candidats MIR
Jahisun Moutien Raboude
Begue Franco
Raphael Marie Paule
Regis Jean Roussel
Prosper Ledickson
Stevenson Collet
Candidat FPR
Johnson Roussety
Allan Ladd Emilien
Rugobert François
Simla Grandcourt
Jeanette Abdool
Wallis Young Yan Yin
Candidat OPR
Jean Stephen Swee
Arizona Edouard
Srelliana Mary Jane
John Dany Ah-Kang
Joseph Christian Felicite
Paul Valérie Perrine