Photo d'illustration
  • L’Assemblée Régionale de Rodrigues rassure : aucun cas de COVID-19 relevé à ce dernier week-end

Rodrigues a accentué durant le week-end les préparatifs dans le cadre de la mobilisation contre la pandémie du coronavirus. Avec les dernières liaisons aériennes autorisées en marge de la période de confinement, 158 passagers venant de Maurice, samedi, ont été placés en quarantaine et ce, pour une période minimale de 14 jours. Deux derniers vols, avant la fermeture de l’aéroport, devaient être opérés par Air Mauritius durant le week-end. En cas d’urgence, le lien avec Rodrigues devait être assuré par le Dornier alors que le MV Anna était en rade de Port-Mathurin durant le week-end assurant l’approvisionnement régulier de l’île. Six centres de quarantaine ont été aménagés alors qu’un High Powered Committee, comprenant les commissaires et deux membres de l’Assemblée Régionale, l’Island Chief Executive, se réunit régulièrement sous la présidence du chef commissaire, Serge Clair, pour suivre l’évolution de la situation avec les dernières arrivées de passagers de Maurice.

Au terme du protocole établi, une ceinture sanitaire a été mise en place à l’aéroport régional de Plaine-Corail avec des policiers interdisant tout contact avec ceux débarquant des vols d’Air Mauritius du week-end. Samedi, 158 passagers sur les 235 attendus ont été dirigés directement vers les centres de quarantaine, notamment la Guest House, Le Récif, à Anse-aux-Anglais, le collège de Mont-Lubin et le centre de Jeunesse de Baladirou. Comme c’est le cas à Maurice, ces six centres à Rodrigues sont décrétés des Restricted Zones sous stricte surveillance de la police.

D’autre part, la population à Rodrigues a été informée qu’au week-end dernier, aucun cas de COVID-19 n’a été détecté dans l’île. Cette assurance a été donnée par la Spokeswoman du High Powered Committee, Franchette Gaspard Pierre Louis, commissaire de la Femme, avec à ses côtés le commissaire à la Santé, SimonPierre Roussety. Après une tournée des centres, ces deux commissaires de l’Assemblée Régionale de Rodrigues ont rappelé que pendant la période confinement, les déplacements non-essentiels ne sont pas autorisés et qu’un système de Work Permit sera institué pour ceux devant travailler, notamment dans les services essentiels.

Les Rodriguais se sont empressés de compléter les derniers achats en produits alimentaires de première nécessité et de médicalents. A Rodrigues, en général, l’heure est au Confinement Order avec des patrouilles policières sillonnant l’île en vue de s’assurer du respect de ces directives et la MBC diffusant régulièrement des informations, même si pour l’instant les journalistes d’autres organes de presse écrite tenus à l’écart de cette campagne d’informartions. Dans la conjoncture, un autre bémol a surgi. Avec la population confinée à la maison, le seul recours demeure l’accès à l’internet. Le constat est que la connexion se fait à vitesse réduite vu la demande même si les autorités se vantent encore de l’arrivée du câble MARS avant la date fixée à Rodrigues.