Les bureaux de vote ont fermé leurs portes à 15 heures hier  après un scrutin marqué par le calme et l’ordre. Ils ont été  22549 rodriguais à se rendre aux urnes, cumulant un taux de participation de 81.18 %,  soit 4,53 % de moins que lors des élections régionales de 2006. A 14 h30 ce taux de participation était de 79,1 %.
Malgré ce recul, que tous les leaders attribuent aux rodriguais et mauriciens absents de Rodrigues, ces élections ont quand même enregistre un taux de participation de plus de 80% que beaucoup de démocratie aimeraient bien avoir. Au niveau des régions le décompte du taux de participation s’établit comme-ci : No.1 : 81.72%, No.2 : 81.63%, No.3 : 81.90%, No.4 80.25 %, No.5 81.36 %et No.6 80.94 %.
A la fermeture des bureaux de vote, le ministre de Rodrigues et de la pêche, Nicolas Von Mally ne cachait pas sa confiance quant à l’issue de cette journée de vote. Au mauricien.com qui l’interrogeait il devait dire dans un accent du pays: « Li pou ene zoli rezilta ». Il devait ajouter que le MR sortirait vainqueur de cette joute électorale. Dans une déclaration téléphonique, après avoir dénoncé certains manquements des candidats d’un autre parti, le leader de l’OPR, Serge Clair a souligne que les urnes confirmerait le vent du changement qui a gagné Rodrigues.
Un peu plus tôt c’est Johnson Roussety, leader du FPR, qui annonçait la victoire de l’OPR et la défaite du MR. Il pronostiquait avec confiance que son parti avait franchi la barre des 10 % nécessaire pour avoir des élus à la proportionnelle. Dans son entourage, on laissait même entendre que des élus  « directs »ne seraient pas une surprise au vu du déroulement du scrutin et du mouvement des électeurs.
Selon des observateurs politiques avertis sur le terrain, L’OPR est bien place dans le No. 5, et 6 et partagerait la gagne avec le FPR au No. 4. Au No.3, une lutte serrée est annoncée entre le MR et l’OPR alors que les No. 1 et 2 semblent plus favorables au MR.