Le comité régional de lutte organisera aujourd’hui un beach wrestling sur la plage de Mourouk. Une compétition qui débutera à 9h et qui sera organisée en étroite collaboration avec la Commission de la Jeunesse et des Sports. Selon l’entraîneur régional, Alec Albert, quelques 80 lutteurs seront présents et concourront dans quatre catégories, soit les moins de 60 kg, 70 kg, 75 kg et plus de 75 kg. A noter que l’objectif du comité régional est de voir des lutteurs de l’île représenter la République de Maurice aux Championnats d’Afrique de février prochain (7 au 11) au Nigéria.
La tenue de ce beach wrestling est une compétition organisée annuellement et selon Alec Albert, elle revête de toute son importance. « C’est une compétition qui est très prisée et je peux dire que les lutteurs attendent cela avec impatience. Ils sont enthousiastes et très motivés à réaliser de très bonnes performances », a-t-il déclaré. L’entraîneur a ajouté que tous les clubs seront représentés, soit celui de Baie-aux-Huîtres, de La Ferme, de Mont Lubin, de Maréchal, de Grande Montagne et de Citron Donis. « Nous nous attendons à une belle compétition. Les combats seront très disputés et de très bon niveau. Car nos lutteurs se sont tous bien préparés à cela. Nous tenons à remercier la Commission de la Jeunesse et des Sports pour son soutien à l’organisation de cette compétition. »
Selon Alec Albert, cette compétition sur sable a également pour objectif de préparer les lutteurs qui seront en action le mois prochain lors du tournoi de Noël à La Réunion où un beach wrestling sera également au programme, des compétitions le 12 décembre. Ceux retenus auront également l’occasion de participer à un stage aux côtés des Réunionnais, avant et après le tournoi. Soulignons que les lutteurs rodriguais ont toujours réalisé de très bonnes performances à cette compétition.
D’autre part, Alec Albert a indiqué que la lutte rodriguaise progresse et se dit émerveiller par la détermination de ses protégés et ce, malgré les conditions difficiles dans lesquelles, ils sont appelés à évoluer. « Nous nous entraînons pratiquement tous les jours au gymnase Malabar avec un groupe d’une vingtaine de lutteurs. Et à chaque fois, c’est toujours avec le même plaisir et le même sérieux que ces jeunes sont là à se donner à fond. En tant qu’entraîneur, c’est motivant de pouvoir travailler avec ces jeunes », a-t-il fait remarquer.
C’est d’ailleurs pour cette raison et surtout de part le potentiel de certains lutteurs que le comité régional a écrit à la Fédération mauricienne de Lutte, il y a un peu plus d’une semaine, dans le but de voir dans quelle mesure ces lutteurs pourront représenter Maurice aux Championnats d’Afrique de février prochain au Nigéria. « Ces jeunes ont des qualités incroyables et nous sommes convaincus qu’ils ont des chances de bien faire et même d’aller chercher au moins un podium dans cette compétition qui réunira des cadets, juniors et seniors. Nous espérons obtenir une bonne nouvelle de la fédération. Ce qui motivera davantage les lutteurs à progresser davantage », a-t-il souligné.