Le chef commissaire de l’Assemblée Régionale de Rodrigues, Serge Clair, a présenté hier après-midi un budget avec des dotations de Rs 3,4 milliards pour l’exercice financier 2017/18, soit une hausse de Rs 500 millions. Le budget courant passe de Rs 2,2 milliards à Rs 2,6 milliards d’une année à l’autre et le budget de développement progresse de Rs 85 millions pour atteindre un montant total de Rs 825 millions. Le thème central du premier budget de ce nouveau mandat de l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR) à la tête du gouvernement régional et le cinquième exercice successif depuis 2012 est « Permettre à Rodrigues de franchir une nouvelle étape ». Une des principales annonces budgétaires est la création de 950 emplois, dont 300 nouveaux postes au sein de la fonction publique pour la prochaine année financière.
Le budget du gouvernement régional s’articule autour des 15 engagements de l’OPR avec la population lors de la dernière campagne pour les élections régionales et réitérés dans le discours programme du début de mars. « Je considère qu’aujourd’hui Rodrigues est prête pour entrer dans une nouvelle ère de son développement. Nous avons le devoir et la responsabilité de continuer à accompagner ce peuple à réaliser ses rêves… Avec ce présent budget, mon gouvernement invite toute la population de Rodrigues à franchir une nouvelle étape. Nous voulons mettre en avant les capacités des Rodriguais et Rodriguaises à se surpasser et à franchir une nouvelle étape de leur épanouissement personnel et professionnel », a déclaré Serge Clair avant de se lancer dans l’énumération des mesures pour traduire dans la réalité ces promesses électorales.
En 2017-2018, le budget prévoit la création de 950 nouveaux emplois, soit 300 dans la fonction publique, 300 dans la construction, principalement avec la mise à exécution du plan de logement ; 150 dans le secteur des TIC ; 100 dans la filière agricole ; 50 dans le secteur éducatif, et 50 dans le tourisme.
Serge Clair a confirmé l’ambition déclarée de faire de Rodrigues une Zone économique spéciale (ZES). Un consultant sera recruté pour établir une Road Map à cet effet. « Nous voulons inciter les entrepreneurs à développer leurs entreprises sur leur terrain résidentiel. À partir du 1er juillet 2017, toutes les entreprises opérant une activité économique sur leur bail résidentiel bénéficieront des avantages suivants : l’exonération du paiement du permis d’opération et du bail résidentiel pendant une période de cinq ans, et un service de comptabilité gratuit pour une période de deux ans », a annoncé le chef commissaire pour insuffler un nouvel élan à l’esprit d’entreprise des Rodriguais.
Par ailleurs, avec les mesures budgétaires, Rodrigues se donne comme objectif de réduire de 10 % l’importation du poulet et du yaourt. Un programme de Go-Export pour les entrepreneurs locaux comprendra six des initiatives, dont la consolidation de la Rodrigues Trade and Marketing Company Ltd, des subventions subvention aux PME dans le domaine de l’artisanat pour les inciter à vendre en ligne en partenariat avec la Mauritius Post. Un « Rodrigues Innovative and Excellence Program for Cooperatives » est prévu pour accompagner les cinq coopératives de même que mettre à la disposition des entrepreneurs des infrastructures de qualité avec la construction d’un incubateur à Anse Baleine et deux nouveaux « tuckshops » à Port-Sud-Est.
Des nouvelles facilités sont annoncées dans le domaine du transport public. « Lors de la dernière consultation budgétaire, les opérateurs ont témoigné de leur volonté de renouveler leurs flottes d’autobus et ont exposé les coûts additionnels dus au fret. Mon gouvernement ne peut rester insensible à ce cri. J’ai le plaisir d’annoncer que mon gouvernement va subventionner à 50 % le coût du fret sur l’importation d’un autobus sur le trajet Maurice/Rodrigues pour un montant ne dépassant pas Rs 75 000. Cette mesure prend effet à partir d’aujourd’hui », a annoncé le chef commissaire.
Serge Clair a mis l’accent sur l’importance du tourisme avec la barre des 100 000 visiteurs d’ici 2025 en transitant à 80 000 l’année prochaine. Prenant l’engagement d’un développement touristique durable et écologique, il a annoncé la révision du Master Plan, la fin des travaux d’aménagement à Caverne Patate et Île aux Cocos, le feu vert pour la construction de deux nouveaux hôtels, approfondir le classement en catégorie des gîtes, restaurants, chambres d’hôtes et hôtels et une étroite collaboration avec des partenaires privés.
Au chapitre de la pêche, le gouvernement régional mise sur une meilleure gestion de la pêche de l’ourite, des incitations au secteur privé pour développer la pêche hors lagon tel que l’achat des moteurs à moitié prix pour 100 pêcheurs, la construction d’un port de pêche à Pointe-Monier, le développement d’un plan d’assurance pour les pêcheurs.
Une attention spéciale sera accordée à la promotion des activités d’aquaculture qui n’ont pas d’impact sur l’environnement comme les huîtres et les concombres de mers (bambaras) mais aussi porteuses d’emplois. Une somme de Rs 90 millions sera injectée dans ce secteur alors que l’agriculture sera elle aussi appelée à franchir une nouvelle étape. Les objectifs principaux sont d’augmenter la production de haricot rouge, d’oignons, de limons et du petit piment et de relancer l’élevage.
Les mesures annoncées portent sur l’accompagnement d’une centaine de nouveaux projets agricoles à travers différents schemes existants, la réhabilitation d’une centaine d’hectares de terrain agricole, le démarrage d’une Seed Bank pour conserver la biodiversité agricole et forestière typiquement rodriguaise. Le secteur des TIC bénéficiera du soutien budgétaire.
Le gouvernement régional veut apporter des solutions aux problèmes de fourniture d’eau avec une production additionnelle de 1 000 mètres cubes d’eau par jour à travers le dessalement, le projet de captage d’eau de pluie individuelle et dans les écoles, l’enfouissement des tuyaux et la mise en opération de nouveaux forages. « Je réitère l’engagement de mon gouvernement de tout mettre en oeuvre afin que chaque famille rodriguaise ait l’eau au moins une fois par semaine d’ici 2022 », a promis Serge Clair.
Dans un autre volet du discours du budget, le chef commissaire a parlé des projets d’envergure, dont le développement portuaire avec nouveau Master Plan du port à Port-Mathurin finalisé en janvier par la Mauritius Port Authority. Un appel d’offres sera lancé en juillet prochain pour la construction d’un port de pêche à Pointe-Monier et le recrutement d’un consultant pour travailler sur le design technique du nouveau port de même qu’un port de pêche à Pointe-l’Herbe.
Pour les travaux d’extension de la piste d’atterrissage de Plaine-Corail, un rapport préliminaire sur le design et le coût du projet sera prêt fin juillet 2017. L’Agence française de développement (AFD) a été approchée pour le financement du projet avec des discussions ayant atteint un stade très avancé. L’exercice d’appel d’offres pour l’extension de l’aérogare, qui a dû être annulé en raison d’un problème technique, sera relancé d’ici fin avril 2017. Le début des travaux est annoncé pour juillet.
Avec les procédures déjà enclenchées pour l’installation d’un câble optique reliant Maurice et Rodrigues d’ici fin 2018/début 2019, l’augmentation de la bande passante à 500 Mbps (mégabits par seconde) est annoncée d’ici août prochain.
Le sport a retenu l’attention du gouvernement régional avec l’annonce d’une série de projets, dont la construction d’un stade à Roche-Bon-Dieu, une piste d’échauffement et de nouveaux gradins au stade de Camp-du-Roi, la rénovation de la piscine de Maréchal. Rodrigues ambitionne d’accueillir des compétitions des prochains Jeux des Îles, dont le semi-marathon, la boxe et le judo.
Le chef commissaire n’a pas manqué de souligner l’importance de la construction et la consolidation de l’autonomie. « Nous allons donc proposer des nouveaux amendements au Rodrigues Regional Assembly Act. C’est dans cet élan pour la consolidation de l’autonomie que mon gouvernement a négocié pour que la gestion du budget de subvention pour le coulage de la dalle jusqu’ici implémenté par la NHDC et le budget de fonctionnement des collèges privés tombant sous la PSSA passent désormais sous la responsabilité de l’Assemblée Régionale », a-t-il ajouté.