À un peu plus d’une semaine du scrutin pour les élections régionales à Rodrigues, la tension politique est montée d’un cran hier après-midi. Le MR de Nicolas Von Mally, majorité sortante à l’Assemblée régionale, se retrouve au centre d’une enquête policière pour des cas d’Electoral Bribery. Ce développement fait suite à une opération menée par le leader du FPR Johnson Roussety et des membres de son parti, qui ont intercepté à La Ferme, hier après-midi, deux camions transportant des matériaux de construction appartenant à la Commission de l’Infrastructure publique et au Trust Fund for Empowerment Programme à être distribués à des électeurs dans la région de Grand-La-Fouche et Mangues.
Malgré les premières explications de Gaëtan Jhabeemissar, chef commissaire sortant, et Christian Leopold, Private Parliamentary Secretary, la police a procédé à la saisie des camions et de leurs cargaisons de matériaux de construction à des fins d’enquête. C’est en début d’après-midi que le leader du Front patriotique rodriguais (FPR), qui était en tournée sur le terrain, devait croiser le camion immatriculé 9 RZT 92 avec deux officiers de la Commission de l’Infrastructure publique et du Logement et transportant une cargaison de matériaux de construction. Un autre camion, immatriculé 5 RZN 94, transportant des barres de construction pour le compte du Trust Fund for Empowerment Programme, a été intercepté peu après.
Les chauffeurs des deux camions devaient confirmer que leurs services avaient été requis par ces deux instances pour la distribution de ces matériaux à des électeurs des régions de Grand-La-Fouche et de Mangues. Une liste des bénéficiaires a même été saisie sur l’un des chauffeurs.
Avec la preuve concrète de la campagne de « donn bagaz » reprochée au MR, Johnson Roussety et des membres de son parti ont escorté les deux véhicules au poste de police de La Ferme pour une déposition en bonne et due forme pour le délit d’Electoral Bribery contre le MR. Selon les derniers renseignements obtenus de la police, les deux véhicules sont sous la garde de la police avec leurs cargaisons saisies à des fins d’enquête.
Cette opération anti-donne bagaz du FPR sur le terrain, qui est venue confirmer les dénonciations précédentes du leader de l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR) Serge Clair auprès de la Commission électorale, a suscité des remous au sein de la classe politique. Le PPS Leopold, le chef commissaire sortant de l’Assemblée régionale, le commissaire Christian Agathe et le Chairperson de l’Assemblée régionale, Chenlyle Lamvohee, ont fait le déplacement au poste de police de La Ferme pour donner des explications sur cette distribution de matériaux de construction et pour des projets de track roads en pleine campagne pour les élections régionales.
La police n’a rien voulu entendre vu qu’une enquête pour bribe électoral est déjà en cours. L’un des deux chauffeurs de camion a également consigné une déposition sur les circonstances dans lesquelles sa route a été bloquée par Johnson Roussety. Ce dernier l’aurait apostrophé en soutenant que « zot pa kone ki vé dir bribe elektoral. Zot kone ki ena prison ladan ».